Exclusif : après la finance, Sarkozy va demander à l'Europe de plancher sur l'industrie

Cette initiative du président Sarkozy sera soutenue par Berlin, où on prévient toutefois qu'il ne doit pas s'agir de poser les jalons d'une quelconque harmonisation entre Etats en la matière.
Après la finance, Sarkozy s'attaque à l'industrie
Après la finance, Sarkozy s'attaque à l'industrie

 Avocat de longue date d'une « vraie politique européenne » en matière industrielle, Nicolas Sarkozy va s'emparer du sujet lors du sommet des chefs d'Etats et chefs de gouvernements européens s'ouvrant demain mercredi à Bruxelles. La présidence française va y présenter une demande adressée à la Commission européenne pour qu'elle prépare un rapport sur la stratégie industrielle, parent pauvre de la politique communautaire à ce jour. Il devrait s'agir de faire le constat de la structure industrielle de l'économie communautaire et comment la positionner pour faire face à la concurrence notamment des pays émergents.

 A Berlin, on se dit prêt à soutenir la proposition du président Sarkozy. Mais à la réserve près que cette initiative ne saurait en aucun cas porter les prémisses d'un transfert de compétence à l'échelon politique européen en matière de stratégie industrielle, voir d'une tentative d'harmonisation des politiques soit dictée en la matière. Joint cet après-midi, l'Elysée n'avait pas réagi à l'heure où cet article a été rédigé.

 La crise financière a montré qu'une Europe coordonnant ses efforts au niveau des chefs d'Etats permet d'obtenir des avancées rapides et massives en réponse aux problèmes posés. Mais en matière de construction européenne née en 1951 autour de la mise en ?uvre d'une politique industrielle du charbon et de l'acier, l'intervention publique en matière industrielle demeure une compétence exclusive des Etats membres. A la fin des années 1990, la stratégie dite de Lisbonne visait à ce que l'Union Européenne se dote d'une « nouvelle politique industrielle », avec notamment la création d'un poste de commissaire européen en charge de la politique en faveur des entreprises et de l'industrie.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 09/10/2009 à 15:03
Signaler
ca me fera toujours rire les retraités qui demandent à ce que les prélèvement sociaux baissent, car au final ce sont les actifs qui en paieront le prix alors que la génération des 68arts s'en met plein les poches et ne veut surtout pas revenir sur ce...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Enfin Europe ne serait plus le vrp de la Chine !!! Une TVA sociale permettrait de baisser les charges des entreprises et ainsi de compenser sur les importations nos coûts ,enfin nous pourrions êtres a armes égales

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
harmonisation européenne:bien sûr qu'elle est nécessaire en commençant par le taux de TVA puis par les prélèvements sociaux qui doivent baisser. au travail les politiques,ce qui a été promis doit être fait christian retraité du var

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Que voulez vous faire la main d'?uvre est moins cher à l'étranger,pourquoi payer plus cher quelque chose que l'ont peut payer moins cher ? non se sont les pays émergeant qui explose avec une main d'?uvre quasi gratuite et sans charge sociale les fait...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On va passer de la refondation du loto financier à celle plus terre à terre de l'économie réelle :que de désastres en perspective !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
vraiment cet homme est trop fort! il prépare le terrain pour devenir, après l'Elysée, LE président de l'Europe et ainsi assouvir un rêve d'enfant. BRAVO !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pardon, mais vous n'avez que cette photo de Sarkozy dans vos archives ? Elle apparaît chaque fois qu'il est question de lui. On n'est pas la Corée du Nord quand même...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"Ce n?est pas parce que vous avez l?argent et les armes M. Sarkozy que vous ferez la loi." S.R. http://resistanceparticipative.over-blog.com

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.