Les conservateurs canadiens gagnent les élections sans toutefois s'assurer la majorité

 |   |  306  mots
Stephen Harper a gagné son pari. Son parti conservateur a progressé aux élections générales, mais il lui manque encore une dizaine de sièges pour s'assurer d'une majorité stable. Les libéraux sont les grands perdants du scrutin.

Les conservateurs du Premier ministre Stephen Harper sortent renforcés des élections législatives organisées mardi au Canada mais restent minoritaires à la Chambre des communes. Ils auront besoin de nouer des alliances pour gouverner et former ce qui sera le troisième gouvernement minoritaire au Canada en quatre ans.

D'après les projections des télévisions, les conservateurs auraient remporté 144 sièges, moins que les 155 requis pour disposer de la majorité, mais plus que les 127 dont ils disposaient dans la précédente assemblée. "Les Canadiens ont voté, rendu leur verdict et tracé la voie à suivre pour notre pays", s'est félicité Stephen Harper. "Nous tendons la main aux membres de tous les partis, les invitant au rassemblement pour protéger l'économie et échapper à cette crise financière mondiale."

Les grands perdants du scrutin sont les libéraux, qui perdraient 18 sièges et ne compteraient plus que 77 députés, soit leur plus mauvais résultat depuis 1984.
Leur chef de file, Stéphane Dion, a reconnu la défaite tout en prévenant qu'il ne quitterait pas ses fonctions. "Les Canadiens me demandent d'être le leader de l'opposition et j'accepte cette responsabilité comme un honneur", a-t-il déclaré devant ses partisans.

Outre les atermoiements de Dion durant la campagne, les libéraux ont pâti de la montée en puissance à gauche du Nouveau parti démocrate, dirigé par Jack Layton, qui a remporté 37 sièges, contre 30 dans la précédente assemblée. Le Bloc québécois, qui a profité de la volonté du pouvoir de réduire les aides culturelles ou de renforcer la répression des mineurs délinquants, s'est classé en troisième position avec 48 sièges, soit un gain de quatre sièges. Deux sièges sont revenus à des candidats indépendants, aucun aux Verts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :