Etats-Unis : Bernanke penche pour un nouveau plan de relance, le Conference Board se veut rassurant

L'indice des indicateurs avancés du Conference Board a progressé contre toute attente de 0,3% en septembre, enregistrant sa première hausse depuis avril. Et Ben Bernanke a suscité l'espoir outre-Atlantique en plaidant pour un nouveau plan de relance de l'économie.

Lueurs d'espoir outre-Atlantique. L'indice des indicateurs avancés américains a progressé de façon inattendue de 0,3% en septembre à 100,6, sa première hausse depuis avril, ce qui incite à conclure que l'économie pourrait être en train de se stabiliser, a annoncé ce lundi l'institut privé Conference Board qui publie cet indice. "Les derniers chiffres suggèrent que les conditions de l'économie non-financière ne s'écroulent pas", estime Ken Goldstein, économiste au Conference Board, cité par Reuters. "Les chiffres disponibles reflètent une contraction de l'économie mais pas une chute libre".

Les économistes tablaient plutôt sur un recul de 0,2% après la baisse d'août, annoncée à -0,9% en août initialement mais révisée à -0,5% lundi. Les composantes de la masse monétaire, des attentes des consommateurs, des "spreads" de taux d'intérêt et des livraisons des fournisseurs ont toutes contribué de façon positive à l'indice, précise le Conference Board. Celles des permis de construire, des cours de Bourse, des inscriptions au chômage et de l'horaire hebdomadaire dans l'industrie ont au contraire pesé sur l'indice. Ce dernier affiche une baisse de 1,3% sur les six derniers mois.

Par ailleurs, le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, a déclaré ce lundi au Congrès qu'un nouveau plan de relance pourrait être nécessaire pour compenser l'impact d'un ralentissement durable de la croissance. "Compte tenu du fait que l'économie va probablement être affaiblie pendant plusieurs trimestres et des risques d'un ralentissement prolongé, il semble approprié à ce stade que le Congrès envisage un plan de mesures budgétaires", a-t-il dit dans une allocution rédigée à l'occasion de son audition par une commission du Congrès.

C'est la première fois que Ben Bernanke s'exprime explicitement en faveur de nouvelles mesures de relance après celui de 100 milliards de dollars entré en vigueur au printemps. Ce premier plan, concrétisé par l'envoi de chèque de remboursement d'impôts à plusieurs millions de foyers, n'a visiblement eu qu'un effet passager puisque les ventes au détail ont baissé ces trois derniers mois.

Ben Bernanke a précisé que le Congrès devrait envisager des mesures permettant de faciliter l'accès au crédit mais il n'a pas précisé la nature qu'elles pourraient prendre. Il a ajouté que les mesures déjà adoptées pour tenter de débloquer les marchés du crédit montraient de premiers effets encourageants mais qu'il était trop tôt pour rendre un jugement définitif. "La stabilisation du système financier, même si elle constitue une première étape essentielle, ne va pas résoudre rapidement les difficultés auxquelles l'économie au sens large reste confrontée", a-t-il souligné.

Autant d'annonces qui soutiennent la Bourse ce lundi, Wall Street étant bien orientée à l'ouverture.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.