Australie : plus de 130 morts dans les incendies, les feux s'étendent encore

 |   |  391  mots
Le bilan, toujours provisoire, des gigantesques incendies ravageant l'Australie atteint désormais 131 morts, selon la police. Une trentaine de feux étaient encore hors de contrôle ce lundi matin.

La reine d'Angleterre Elizabeth II, qui est aussi souveraine de l'Australie, a présenté ses condoléances aux familles des victimes des incendies sans précédent qui ravagent le pays depuis la fin de la semaine dernière. Elle a exprimé "sa profonde sympathie pour les nombreuses personnes qui ont perdu leur maison dans ce désastre". De son côté, le Premier ministre britannique, Gordon Brown, a appelé son homologue australien Kevin Rudd pour proposer l'aide de la Grande-Bretagne.

Les incendies les plus meurtriers depuis 1983, imputés pour certains à des pyromanes, continuaient à faire rage ce lundi dans le sud-est du pays où au moins 131 personnes ont péri, selon un dernier bilan policier. Une trentaine de feux étaient toujours hors de contrôle dans l'Etat du Victoria, qui a payé le plus lourd tribut aux flammes combattues par des milliers de pompiers épaulés par l'armée.

Les incendies ont déjà parcouru quelque 3.000 km2 - près de trois fois la taille de Hong Kong - à la faveur des effets conjugués de la sécheresse, de vents violents et de la pire canicule recensée depuis un siècle. A Melbourne, le mercure a atteint ce week-end par endroits 46,4°C, un record pour un mois de février.
La plupart des morts ont été déplorés dans la région de Melbourne, deuxième ville d'Australie et capitale du Victoria. Plus de 750 habitations y ont été détruites.

Des hameaux ont été entièrement rasés alors que des victimes rattrapées par les flammes ont péri brûlées vives dans leur véhicule. Des survivants ont raconté comment un épais nuage de cendre noire s'était répandu dans le ciel, masquant le soleil et ne laissant filtrer qu'une "horrible lueur orange" tandis que les flammes s'emparaient de leurs maisons.

Certains feux ont été imputés par les autorités à des incendiaires coupables de "crimes de masse", selon le Premier ministre. Un homme de 31 ans et un adolescent de 15 ans, soupçonnés d'avoir volontairement déclenché deux feux séparés n'ayant pas fait de victimes, ont d'ailleurs été arrêtés lundi et inculpés d'incendie volontaire. Les autorités ont promis de punir sévèrement les pyromanes qui seront poursuivis pour meurtre et encourront de fait la prison à vie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'Australie subit actuellement une canicule extrême (plus de 47 degrés celsius) et de telles températures causent des départs de feux spontanés. Il est remarquable de constater qu'il s'agit probablement d'une manifestation du changement climatique. Le changement climatique d'après les scientifiques est dû à la combustion du carbone et donc essentielement à la combustion du charbon. L'Australie est le plus grand producteur de charbon du monde et exporte massivement en Chine et en Inde. On peut en déduire que l'Australie chauffe directement l'Inde et la Chine qui indirectement chauffe l'Australie. La boucle est bouclée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :