La présidence tchèque de l'UE envisage un sommet européen fin février

 |   |  253  mots
Les pays membres de l'Union européenne pourraient se rencontrer de manière informelle avant la fin du mois pour un "échange de vues sur la crise".

Le gouvernement tchèque marque son territoire d'actuel titulaire de la présidence tournante de l'Union européenne (UE). Selon un porte-parole de l'Union, le Premier ministre Mirek Topolanek a évoqué avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, un sommet extraordinaire des pays membres de l'UE avant la fin du mois.

Cette rencontre "informelle" permettrait de procéder à "un échange de vues et d'augmenter les informations sur des sujets comme: comment se déroulent les efforts de relance dans les Etats membres ? Quelles sont les premières expériences relevées dans ce domaine ?", selon l'institution européenne. Le sommet interviendrait avant la grande réunion européenne des 19 et 20 mars, qui devrait être largement consacrée à la crise et en amont du sommet du G20 du 2 avril prochain à Londres.

La présidence tchèque, qui fait l'objet de vives critiques de la part des autorités françaises, qui lui reprochent un certain immobilisme. A l'opposé, les Tchèques reprochent au plan de relance français d'être teinté de protectionnisme et de manquer de prise en compte des intérêts européens.

Mirek Topolanek n'a également pas goûté la proposition de la France de réunir les pays de l'Eurogroupe pour réfléchir à ces sujets. En effet, la République tchèque n'utilise pas l'euro. En revanche, les tensions entre Berlin et Paris, elles, semblent disparaître doucement, les dirigeants français et allemand ont ainsi publié une tribune commune ces derniers jours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sarkozy est tellement imbu de sa personne, qu'il fera tout pour nuire à l'actuelle présidence de l'Europe Quand un pays qui aime tant faire la morale aux autres, aura-t-il la possibilité de destituer un président qui s'avère être nuisible aux intérêts de son pays et quand aurons nous dans notre code pénal le crime de trahison économique ? Eradiquer la racaille d'en bas (celle des cités) c'est bien;
en ce moment éradiquer celle d'en haut serait mieux. Pauvre France !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un THEQUE CHEF !! On est pas rendu ! Mais c'est quoi ce cirque ? Vous pensez sérieusement qu'un
chef comme ça, va essayer de nous sortir de la crise, Je peux vous dire que ces gens là n'ont pas, mais alors pas du tout, la même vision de la crise que nous, les pays industrialisés. A part ça, le tchèque et tous ses compères de l' EST (Bulgarie, Estonie, Roumanie etc...etc...)viennent aider les patrons de nos entreprises, à délocaliser car ces gens là fournissent de la main d'oeuvre incompétente, MAIS A TRES BON MARCHE ! Cherchez l'erreur !!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est un peu facile de la part des Tchèques de se plaindre de protectionnisme alors que ce pays n'a rien à donner en échange sinon d'appauvrir l'Europe et la France en particulier en récupérant ses richesses économiques..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pauvre France, avec tous ces incultes qui ne comprennent rien à l'économie, au monde dans lequel ils vivent. en tant que français, je suis pessimistes pour notre pays face à tant de bêtises. et celle de notre président en premier. Actuellement il n'y a aucun politique français (droite ou gauche) qui arrive à la hauteur des dirigeants tchèques. La tchèquie c'est l'avenir. La France, le passé, si on ne se remet pas en cause rapidement.

les tchèques en tout cas
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cher Louis69, pensez vous réellement qu'il existe selon les nationalités ou les origines des sous-hommes ? Vos propos sont plus que péjoratifs et déconcertants et frôlent de très prêt la xénophobie. Que les patrons se servent d'une main d'?uvre moins disante dans les pays de l'Est restent leurs droits. Hors crise, cette solution avait l'avantage de leurs apporter un développement qui leurs auraient permis un alignement vers le haut, ce qui avait bien débuté et d'une façon assez exponentiel. La crise en décide autrement. Concernant vos propos j'ai quelques amis bulgares qui sont prêt à vous démontrer que leurs neurones fonctionnent aussi bien, voire même mieux que les vôtres... Si vous pouvez communiquer votre adresse.
Bien à vous

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :