Le pétrole progresse malgré la hausse des stocks américains

 |   |  208  mots
Les stocks américains de brut ont plus forment progressé que prévu mais les réserves d'essence se sont contractés dans des proportions supérieurs aux attentes. Du coup, le baril de pétrole reste en hausse, soutenue par les Bourses.

Le baril de pétrole repart à la hausse ce mercredi, après deux séances consécutives de baisse provoquées par les craintes que l'épidémie de grippe porcine n'handicape le trafic aérien et le commerce international. Cette hausse s'est confirmée après la publication par le département américain à l'Energie des stocks hebdomadaires en produits pétroliers. Les cours sont soutenus par le rebond des Bourses.

A la clôture du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" a ainsi gagné 1,05 dollar à 50,97 dollars. Sur l'InterContinental Exchange (ICE), le Brent de la mer du nord a progressé de 79 cents, à 50,78 dollars le baril.

Les réserves de brut ont progressé, pour la septième semaine consécutive, de 4,1 millions de barils la semaine, à 374,7 millions de barils, soit leur plus haut niveau depuis début septembre 1990. Les analystes prévoyaient une augmentation limitée à 2,2 millions de barils.

A l'inverse, les stocks d'essence ont chuté de 4,7 millions de barils alors que les analystes ne tablaient que sur une baisse de 200.000 barils. Enfin, les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont quant à eux augmenté de 1,8 million de barils. Les analystes prévoyaient une hausse de 700.000 barils.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :