La déflation s'accentue au Japon

 |  | 264 mots
Lecture 1 min.
Les prix à la consommation au Japon ont connu une chute record en mai (de 1,1% sur un an), illustrant la gravité de la déflation dans la deuxième économie mondiale confrontée à la déprime de la consommation et à une dégradation du marché de l'emploi.

Les prix de détail hors produits frais au Japon ont reculé de 1,1% au mois de mai en rythme annualisé, leur plus important recul jamais enregistré par les statistiques depuis qu'elles existent (en 1971), selon les chiffres gouvernementaux publiés ce vendredi, ce qui suggère une accentuation de la déflation dans le pays. Le marché tablait sur une baisse de 1,2%.

Dans la région de Tokyo, les prix ont diminué de 1,3% en juin par rapport à l'année précédente, alors que le recul n'était en mai que de 0,7% et que le marché prévoyait pour juin un repli de 1,1%.

Cette baisse des prix hors denrées périssables, pour le troisième mois d'affilée, surpasse toutes les baisses enregistrées entre 1997 et 2006, quand le Japon avait déjà connu une très longue période de déflation après l'éclatement de la bulle spéculative immobilière et boursière du début des années 1990. Selon le ministère des Affaires intérieures, le recul sans précédent de mai s'explique essentiellement par la chute des prix des carburants, des loisirs ainsi que des produits électroniques. En moyenne, un ordinateur portable était par exemple 48,6% moins cher en mai qu'un an plus tôt, un voyage organisé à l'étranger 14,8% et un plein d'essence 26,4%.

"Nous nous dirigeons vers un territoire de profonde déflation. Le pire reste à venir", a commenté David Yen, économiste à la Société générale, cité par l'AFP, qui prévoit une "accélération spectaculaire de la déflation au deuxième semestre".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :