La crise redessine la carte de l'économie mondiale

 |   |  273  mots
Alors que la Banque mondiale et le FMI se sont réunis à Istanbul ce week-end, grands argentiers et économistes s'accordent à constater face à la crise, que le dynamisme des économies en développement, de la Chine et de l'Inde notamment, redessine un monde plus "équilibré".

"Les prévisions récentes montrent que la Chine et l'Inde ont aidé à sortir l'économie mondiale de la récession", a déclaré ce week-end à Istanbul, où se réunissait le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM), le président de cette dernière, Robert Zoellick. Ce monde "plus équilibré", c'est-à-dire moins dépendant du consommateur américain, sera aussi plus "stable", a-t-il noté.

Selon le FMI, les économies en développement vont connaître en 2010 une croissance beaucoup plus forte (5,1%) que les pays développés (1,3%). Celle de l'Asie en développement (7,3%) contrasterait avec celle des Etats-Unis (1,5%), du Japon (1,7%) et surtout de la zone euro (0,3%).

La Chine (9,0%) restera championne du monde de la croissance, devant l'Inde (6,4%). En queue de peloton, on retrouverait uniquement des pays de la zone euro, dont l'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne. Il est clair que "le moteur américain n'est plus aussi puissant qu'auparavant", a remarqué le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn.

En Amérique latine, les économistes du FMI remarquent ainsi que la crise a surtout frappé les pays plus dépendants de l'économie américaine, à l'instar du Mexique, et moins ceux ayant des liens étroits avec la Chine comme le Brésil.

Les Etats-Unis restent cependant la première économie de la planète. En 2008, le pays a représenté 13,2% des importations mondiales, d'après l'Organisation mondiale du commerce.

"La crise a acceléré le mouvement de l'Ouest vers l'Est" de l'économie mondiale, a résumé de son côté Niall Ferguson, professeur à la Harvard Business School, lors d'un débat organisé par la BBC à Istanbul.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le FMI s'est fourvoyé.
La Chine bientot n°1 surement mais après l'éclatement de leur bulle du crédit, on verra bien +9% avec du protectionisme car à qui va t'elle vendre à part à elle meme.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il est urgent de bidonner nos chiffres pour faire croire que nous sommes en croissance, comme la Chine !!

parce qu'il faut arreter de nous prendre pour des canards sauvages ... il n'y a plus que le FMI pour considérer que les chiffres chinois soient fiablles, tout ça pour essayer de nous faire croire que le monde sort de la récession
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les argentiers ne cessent de nous manipuler pour faire croire au petit peuple que la récession est fini ou elle est toujours la , selon les interets des uns et des autres ..... qui croire alors
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ils ont peur, mais ils ont peur de perdre leurs premières places.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :