Lula lance un cri d'alarme sur le climat

 |   |  128  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Lula souligne le risque de ne pas parvenir à un accord faute de volonté globale. Il annonce qu'il va parler avec Barack Obama

Dans les colonnes du Financial Times, le président brésilien Lula affiche ses craintes avant la grande conférence internationale sur le climat de Copenhague en décembre.

Il annonce qu'il va parler avec Barack Obama  afin de tenter de débloquer la situation en vue d'un accord les 16 et 17 décembre prochains.

Lula souligne le risque de ne pas parvenir à un accord faute de volonté globale. Il dénonce la main-mise sur le dossier à des exécutants et souligne que c'est aux Chefs d'Etat et de gouvernement de reprendre la main.

Comme lors de la crise financière, il met en avant le rôle clé des grands pays émergents et cite notamment le président chinois Hu Jintao et le premier ministre indien Manhoman Singh.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2009 à 16:54 :
Lula a tout de meme reussi à faire baisser la deforestation de plus de 25% , ce qui n'est pas négligeable lachcor
a écrit le 06/11/2009 à 13:48 :
déjà que Lula arrête le bioéthanole qui ronge le poumon planétaire et augmente les crèves la faim de 100 millions d'individus en seulement... une année. Triste constat. Par contre, si Obama ne parvient pas à convaincre le congret américain corrompu par le fric des lobbies, le sommet de Copenhague est foutu à l'avance, et la catastrophe de la rarification de l'eau potable dans les pays tropicaux prévue pour 2020 va engendrer des centaines de millions de réfugiés climatiques qui n'hésiteront pas à s'infiltrer chez les pollueurs pour survivre. Une catastrophe que ni les armées, ni la bombe nucléaire ne sauront maîtriser tellement le mouvement de masse sera sans précédent.
a écrit le 06/11/2009 à 12:39 :
A l"allure où les Brésiliens grignotent leur forêt primaire, il ferait bien (Lula) d'aller crier contre ces mêmes Brésiliens.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :