Les Etats-Unis accentuent leur pression sur l'Iran

La Chambre des représentants américains s'est doté d'un projet de loi qui permettrait de pousser l'Iran à abandonner ses ambitions nucléaires.

A une grande majorité, les élus (démocrates et républicains) américains ont adopté un projet de loi qui permet d'accroître les sanctions sur les entreprises qui fournissent de l'essence à l'Iran, afin de pousser le régime des mollahs à abandonner son projet de se doter de l'arme nucléaire.

La loi empêcherait ainsi les entreprises qui exportent de l'essence vers l'Iran de travailler avec les Etats-Unis. Elle viserait principalement les entreprises étrangères, comme Total, British Petroleum (BP), l'indien Reliance, mais aussi les suisses Vitol et Glencore et le néerlando-suisse Trafigura. En effet, même si elle est un grand producteur de pétrole, l'Iran importe 40% de son essence.

La plus grande crainte des Etats-Unis en matière de relations internationales est que l'Iran se dote de l'arme nucléaire. Or, selon Howard Berman, le président de la commission des Affaires étrangères et principal rapporteur du projet de loi, les estimations selons lesquelles Téhéran pourrait disposer d'une arme nucléaire en état de fonctionnement dans les cinq ans "doivent être réévaluées à plus court terme".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.