Les banques chinoises sous pression en 2010

 |   |  216  mots
Les banques chinoises vont peut-être devoir lever en Bourse 500 milliards de yuans en Bourse l'an prochain soit 51 milliards d'euros pour renforcer leurs fonds propres affectés par la crise économique, selon la presse chinoise.

Touchées par la crise, les banques chinoises vont devoir lever 51 milliards de dollars soit 35 milliards d'euros en 2010. Leur objectif est de renforcer leurs fonds propres affectés par les créances douteuses et l'explosion du crédit cette année, selon la presse chinoise de ce lundi et les déclarations de Li Fuan, le directeur à la China Banking Regulatory Commission (CBRC).

Le montant de 500 milliards de yuans comprendrait 100 à 200 milliards de yuans pour l'Agricultural Bank of China, l'une des quatre grandes banques d'Etat chinoises, qui devrait s'introduire en Bourse.

Au cours d'un forum, Li Xiaopeng, le vice-président d'Industrial and Commercial Bank of China, a estimé que la baisse des ratios de fonds propres des banques commerciales chinoises méritaient une sérieuse attention, selon les propos rapportés par Reuters.

Quant à Bank of Nanjing, partiellement détenue par BNP Paribas, elle envisage de lever cinq milliards de yuans via une augmentation de capital auprès de ses actionnaires.

Le nombre de nouveaux prêts en Chine a atteint des niveaux records au premier semestre de cette année. Malgré un ralentissement au cours de la seconde moitié de l'année, ce nombre devrait rester relativement élevé l'an prochain, il s'établit à près de 7.500 milliards de yuans, selon les analystes interrogés par Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :