Les Italiens retrouvent le moral (économique)

 |   |  208  mots
Shopping à Rome.
Shopping à Rome.
L'indicateur du moral des consommateurs italiens est au plus haut depuis juillet 2002. La consommation est quant à elle restée stable sur le mois d'octobre, selon l'institut national de la statistique Istat.

La confiance du consommateur italien a crû plus que prévu en décembre, atteignant un plus haut depuis juillet 2002. Les Italiens semblent donc avoir retrouvé leur optimiste quant à leur situation financière personnelle présente et à venir.  L'indice CVS de l'Isae (Institut d'études et analyses économiques) mesurant cette confiance économique ressort à 113,7, contre 112,8 en novembre,  alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient 112,5.

Stabilité des ventes de détail

Par ailleurs, les chiffres de la consommation d'octobre indiquent une certaine stabilité. Les ventes de détail n'enregistrent pas de variation, selon des données corrigées des variations saisonnières publiées ce mercredi par l'institut national de la statistique Istat. En glissement annuel, elles ont augmenté de 0,5%, après huit mois de recul consécutifs, a ajouté l'Istat, un résultat meilleur que les attentes des économistes qui misaient sur une baisse de 1,7%.

Les données d'octobre sont dues à une baisse de 0,1% des ventes de produits alimentaires ; celles de produits non alimentaires ont progressé de 0,1%. Parmi les produits non alimentaires, les hausses les plus marquées des ventes sur un an ont concerné les supports magnétiques et instruments (+6,6%) ainsi que l'électroménager, radio, télévision, télécommunication et téléphonie (+6,1%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :