Le message de Sarkozy à l'Amérique d'Obama

 |   |  290  mots
(Crédits : Reuters)
Dans un discours prononcé ce lundi à l'université américaine de Columbia, Nicolas Sarkozy a appelé les États-Unis à travailler avec l'Europe pour renforcer la régulation économique et changer la gouvernance du monde.

Le président français Nicolas Sarkozy a appelé les Etats-Unis à travailler avec l'Europe pour renforcer la régulation économique et changer la gouvernance du monde, lors d'une intervention ce lundi à l'université Columbia de New York.

"La régulation économique mondiale ne peut plus demeurer ce qu'elle est. Nous ne pouvons plus accepter un système capitaliste où il n'y a pas de règles, il n'y a pas de régulation [...] L'économie de marché et le marché sans règles, ce sera la mort du capitalisme", a-t-il plaidé. "Europe et Etats-Unis, nous pouvons inventer les règles de l'économie de demain", a insisté Nicolas Sarkozy , indiquant que ce serait le thème principal de ses entretiens mardi avec Barack Obama.

Le chef de l'Etat français a également demandé aux Américains de l'aider à mettre en place une "nouvelle gouvernance" du monde, après l'échec du sommet de Copenhague sur l'environnement en décembre. Il a notamment évoqué  l'ouverture du conseil de sécurité de l'ONU à de nouveaux membres permanents tels que l'Inde, le Brésil, le Japon, le Mexique ou l'Afrique du Sud.

Présence française en Afghanistan

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a justifié la présence de soldats français en Afghanistan aux côtés des Américains par la lutte contre le terrorisme, après les deux attentats de Moscou. "Nous resterons (à vos côtés) en Afghanistan parce que la lutte contre les terroristes c'est une lutte qui nous concerne tous, pas simplement les Américains [...] parce que je n'ai pas envie que les taliban martyrisent l'Afghanistan, parce que je n'ai pas envie que le Pakistan, qui a la bombe atomique, tombe dans les mains des terroristes", a-t-il déclaré.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :