Boom des commandes à l'exportation japonaises

 |   |  219  mots
L'indice des commandes nouvelles à l'exportation, qui est un indicateur avancé, s'inscrit à 55,7 contre 55,2 en février, au plus haut depuis mai 2004.

Les nouvelles commande s à l'exportation du Japon ont atteint en mars leur niveau le plus élevé depuis près de six ans, un indicateur qui semble montrer que le secteur industriel japonais poursuivra son redressement grâce à la demande de certains marchés comme la Chine.
 

La demande intérieure, elle, stagne et le revenu des salariés japonais a diminué en février pour le 21e mois d'affilée, de 0,6%, tandis que les primes hivernales n'avaient jamais autant baissé. Elles ont chuté de 9,3% par rapport à février 2008.
 

L'indice des commandes nouvelles à l'exportation, qui est un indicateur avancé, s'inscrit à 55,7 contre 55,2 en février, au plus haut depuis mai 2004. Par ailleurs, l'indice PMI des directeurs d'achats industriels Nomura/JMMA a reculé à 52,4 en mars contre 52,5 en février mais il reste au-dessus des 50, la limite entre croissance et contraction, pour le neuvième mois d'affilée.
 

"Il est probable que les entreprises y regarderont à deux fois avant d'augmenter leurs investissements en biens d'équipement ou les salaires parce qu'elles ne peuvent pas compter sur une forte reprise de la demande intérieure sur le long terme", tempère Masamichi Adachi (JPMorgan Securities Japan). "Elles hésiteront encore à développer leurs opérations au Japon même et préfèreront produire et vendre en Chine des produits tels que les automobiles".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :