Le Japon menacé à son tour par l'ampleur de sa dette ?

 |   |  391  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Selon un ancien membre du conseil d'administration de la Banque du Japon, l'archipel nippon pourrait être confronté à une crise de sa dette souveraine à partir de 2013.

Le Japon risque d'être confronté à une crise de sa dette souveraine dans les trois ou quatre prochaines années car sa balance des paiements courants devrait devenir déficitaire, a déclaré ce lundi Teizo Taya, un ancien membre du conseil d'administration de la Banque du Japon (BoJ).
"D'ici trois ou quatre ans, je pense que le Japon sera frappé par une crise de sa dette souveraine et que les taux d'intérêt à long terme vont monter", a déclaré Teizo Taya dans une interview accordée à l'agence Reuters.

Selon lui, le gouvernement japonais ne commencera à réformer les finances publiques que lorsque cette crise aura émergé et se traduira par un renchérissement de ses coûts de financement. La dette publique japonaise est la plus élevée des pays industrialisés. Elle équivaut presque au double du produit intérieur brut (PIB) du pays.

Pour Teizo Taya, les économies réalisées par le secteur privé ont permis, jusqu'à présent, de compenser la détérioration de la balance budgétaire et la baisse de l'épargne des ménages. Mais, alors que les entreprises augmentent leurs dépenses, "la balance des paiements courants devrait devenir déficitaire d'ici quelques années". Et il met en garde ceux qui croit que le Japon est à l'abri d'une crise budgétaire car 95% des obligations d'Etat sont détenues par des investisseurs locaux : "Les investisseurs étrangers qui en détiennent 5% pourraient déclencher une crise s'ils se mettaient à les vendre".

Teizo Taya considère également que le gouvernement a une faible marge de manoeuvre pour réduire les dépenses publiques. "Il faut relever le taux de TVA, de deux à quatre fois. Il faut que le gouvernement engage un vrai débat sur une telle hausse." A ses yeux,  il est improbable que le nouveau programme de prêts prévu par la Banque du Japon à destination des industries de croissance dope l'économie et qu'il reflète seulement le souci de la banque centrale d'éviter les pressions du gouvernement pour qu'elle achète davantage d'obligations d'Etat :  "On peut s'interroger sur une telle démarche car une banque centrale est censée fournir des liquidités et non redistribuer l'argent", observe Teizo Taya, qui ajoute toutefois que ce plan ne devrait pas non plus engendrer d'effets négatifs.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2010 à 14:19 :
Remarquons que la dette japonaise reste une dette japonaise qui concerne les japonais créancier japonais débiteur japonais avec monaie japonaise ... et que dire de 900 milliards de dollar (+/-) que le japon a dans ses coffres ?
Que ce n est pas du papier qui a été fait avec des arbres japonais.
Bonne réponse.
Cela fait penser à une affaire de famille et le FMI serait un notaire.....
a écrit le 18/05/2010 à 19:03 :
Quoi que l'on dise sur sa situation financière, nous les Japonais ne sommes pas stupéfaits: le Japon a été toujours aussi endetté. Il m'est donc un peu inopiné que mon pays soit comparé avec la Grèce ou l'Espagne... c'est comme si ces articles voulaient scandaliser l'économie japonaise alors que le pire est la politique entière du PDJ.
a écrit le 18/05/2010 à 11:03 :
La meilleure défense c'est l'attaque, c'est bien connu. Et l'Europe en fait les frais. Le monde financier dollarisé anglo-saxon dont dépendent étroitement le Yen et la Livre Sterling stigmatise la zone Euro dans l'espoir de la faire imploser. Et c'est effectivement le bon moment car celle-ci est encore trés fragile politiquement et divisée économiquement.Le monde financier dollarisé anglo-saxon est en réalité extrêmement endetté,bien au delà de la Grèce qu'on est en train d'enterrer.
Le monde financier dollarisé anglo-saxon a intérêt à casser l'Euro avant que celui-ci prenne tout sa place et ne finisse par dominer les débats.Il faut arrêter de craindre les sanctions des marchés;il faut que l'Europe déculpabilise,s'affirme,se solidifie.
PS: La preuve en est de la déjà présente/future force de l'Euro,que les toutes les bourses patinent quand celui-ci baisse et que les cours de l'or noir chutent.
a écrit le 17/05/2010 à 17:05 :
Le Japon a une dette équivalent à 200% du PIB, presque le double de la Grèce. Pourtant, étrangement, le taux de sa dette à 10 ans est de 1,29% !!!! Les marchés vont-ils s'attaquer aussi à cette anomalie, à coups de CDS ?
a écrit le 17/05/2010 à 13:15 :
La baisse de l'Euro a aussi pour corrolaire la montée des prix des dérivés pétroliers, qui va surtout toucher les utilisateurs bénéiciant de détaxes (pêcheurs, routiers, taxis, voire agriculteurs). Pour l'usager soumis à la TIPP, sa valeur va amortir la hausse (mais cette dernière sera tout de même visible si l'Euro continue à glisser).
a écrit le 17/05/2010 à 13:14 :
USA JAPON et UK sont bien plus endetté que les PIGSF mais ils peuvent utilisé tous les leviers financier pas comme dans la zone zero euro pardons ...
a écrit le 17/05/2010 à 13:13 :
Je ne suis pa sûr qu'il existe encore des TV made in Europe ou made in America. La grande majorité est fabriquée en Chine (et au Japon, même pas sûr). Par contre, si l'euro baisse les voitures européennes (et les Airbus) vont mieux se vendre, d'ou l'inquiétude des Américains sur le sujet.
a écrit le 17/05/2010 à 12:39 :
La crise de l'endettement est une poudrière mondiale qui menace le Japon et les USA encore davantage que l'Europe. L'endettement de ces 2 pays dépasse largement les ratios d'endettement des Européens.
a écrit le 17/05/2010 à 11:16 :
La baisse de l'Euro commence à leur faire peur, très peur.
car un Euro faible ce sont des exportations en chute libre car qui va encore acheter une Lexus, Infinity ou TV made-in-Japan si le JPY continue à s'apprécier contre l'Euro. Le TV viendront d'ailleurs que du Japon.
Les BMW, Audi et Mercedes deviendront alors très compétitives sur le plan économique qui était le seul argument de vente des marques haut de gamme Japonaises...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :