Le baril de pétrole repasse sous les 70 dollars

 |   |  168  mots
Les cours du brut reculent à nouveau ce lundi, repassant sous la barre des 70 dollars pour la première fois depuis février. Les inquiétudes sur les dettes européennes continuent à peser.

Le baril de pétrole est retombé ce lundi sous la barre des 70 dollars sur le New York Mercantile Exchange, une première depuis le mois de février. Les marchés pétroliers sont toujours plombés par la situation en Europe. Les mesures drastiques qu'entendent mettre en place plusieurs pays européens font en effet peser des doutes sur l'état de la demande.

A la clôture, le baril de "light sweet crude" a perdu 1,55 dollars, à 70,66 dollars à New York. Il est tombé jusqu'à 69,27 dollars, un plus bas depuis le 5 octobre 2009. Sur l'InterContinental Exchange, le Brent de la mer du nord chutait de 2,92 dollars, à 75,01 dollars le baril.

En outre, les opérateurs s'inquiètent du niveau record des réserves au terminal américain de Cushing (Oklahoma, sud), le plus grand centre de stockage des Etats-Unis. Offre surabondante, demande en berne: un déséquilibre qui pèse sur les cours. Ces derniers ont perdu plus de 15 dollars sur les deux dernières semaines à New York.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2010 à 9:15 :
Opep doit savoir qu'il y a des pays pauvres non producteurs de petroles et qui on besoin de petrole pour vivre donc SVP plus d'humanisme dans votre recherche de profit
a écrit le 18/05/2010 à 6:44 :
Il y a peu de temps, les troubles au Nigéria ont fait grimper le prix du baril (cf. spleen). En ce moment et depuis plus de 3 semaines, 800 000 litres de brut se déversent dans le Golfe du Mexique suite à l'avarie de la plate-forme d'extraction US. Et là, curieusement, le pétrole baisse !!!
Où est la logique ?
a écrit le 17/05/2010 à 17:29 :
profitons en pour sortir les grands plans pour arreter d'etre dependant du petrole, maintenant avant qu'il ne soit trop tard - nous ne pouvons plus dependre de cette energie archaique ! nul doute qu'une fois la periode de troubles en bourse sera passe les prix vont a nouveau flamber ! et la on vous sortira les sempiternels excuses : c'est la faute aux ouragans dans le golfe du mexique et aux tensions aux nigeria...
a écrit le 17/05/2010 à 15:15 :
Je milite pour un litre en dessous de 1?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :