Croissance américaine un peu moins forte que prévu

 |   |  358  mots
Le PIB des Etats-Unis pour le premier trimestre est révisé à 3% après avoir été initialement annoncé à 3,2%.

La croissance américaine  a été révisée en baisse à 3% au premier trimestre. Le PIB des Etats-Unis avait été initialement annoncé pour les trois premiers mois de l'année à 3,2%. Les analystes attendaient une révision à la hausse à 3,4%. Elle avait atteint 5,6% au quatrième trimestre 2009. C'est le troisième trimestre consécutif de croissance pour le pays après la sévère récession liée à la crise économique et financière.


Dans le détail des chiffres révisés de ce premier trimestre, la consommation des Américains a progressé de 3,5% soit sa plus forte hausse depuis l'hiver 2007. Elle réprésente  80% de la croissance du premier trimestre. L'investissement apporte 1,66 point de croissance, quasi exclusivement grâce au restockage des entreprises (1,65 point) lié à la reprise de l'activité et aux attentes de hausse future de la demande. L'investissement des entreprises augmente (+3,1%) pour le deuxième trimestre consécutif après cinq trimestre de baisse.

Signe éventuel de la hausse du dollar face à l'euro en raison de la crise des déficits européens, le commerce extérieur américain recule et ampute de 0,66 point la progression du PIB, 

Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont reculé, mais légèrement moins qu'attendu, lors de la semaine au 22 mai, à 460.000 contre 474.000 (révisé) la semaine précédente, selon les chiffres du département du Travail, qui suggèrent une reprise lente du marché de l'emploi. Les économistes attendaient en moyenne 455.000 inscriptions au chômage.

Les inscriptions de la semaine au 15 mai ont été révisées en hausse par rapport à une estimation initiale de 471.000. La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 456.500 contre 454.250 (révisé de 453.500) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 4,607 millions lors de la semaine au 15 mai (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 4,656 millions (révisé de 4,625 millions) la semaine précédente.
 

Le taux de chômage indemnisé de la semaine au 15 mai est resté stable à 3,6%. Il s'agit de la sixième semaine consécutive durant laquelle ce taux de chômage reste inchangé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :