La confiance des consommateurs américains se dégrade brutalement

La confiance des consommateurs américains a chuté en juillet, selon l'indice de l'Université du Michigan qui s'est établi à 66,5 contre 76 le mois précédent et 74,5 attendu. Par ailleurs, les prix à la consommation ont baissé en juin pour le troisième mois consécutif
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

L'indice du moral des ménages a atteint son plus bas depuis 11 mois. En juin, il est ressorti à 66,5 en juillet, contre 76 en juin, selon les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle Thomson Reuters-Université du Michigan publiée vendredi. Les analystes s'attendaient à une baisse mais moins importante, à 74,5.

L'indice mesurant le jugement des consommateurs sur la situation économique actuelle est ressorti à 75,5, son plus bas niveau depuis novembre 2009, contre 84 attendu et 85,6 le mois dernier.

Les anticipations des consommateurs sont également en repli, à 60,6, leur plus bas depuis mars 2009, alors que les économistes anticipaient 68,4 après 69,8 atteint en juin. Les anticipations d'inflation à un an sont en revanche montées à 2,9 contre 2,8 en juin.
 

Troisième mois consécutif de baisse pour les prix à la consommation

Les prix à la consommation enregistrent une nouvelle baisse aux Etats-Unis en juin. Il s'agit du troisième mois de recul consécutif. Cela montre que l'inflation reste contenue dans un contexte de stagnation de la demande intérieure, selon le département du Travail. Les prix se sont repliés de 0,1% par rapport au mois précédent, après avoir déjà baissé de 0,1% en avril et de 0,2% en mai. Les économistes s'attendaient pourtant à une stabilité.

Cette baisse sur trois mois constitue la période la plus longue en la matière depuis octobre-décembre 2008. Sur un an, l'indice des prix de base signe une hausse de 1,1%, soit son plus faible niveau depuis octobre dernier, contre une progression de 2% le mois précédent. Les analystes prévoyaient une augmentation de 1,2%.

En juin, les prix de l'énergie ont reculé de 2,9%, comme en mai. Les prix de l'essence ont notamment chuté de 4,5% le mois dernier. Hors énergie et alimentation, l'inflation ressort à 0,2%, après avoir atteint 0,1% en mai.

Chute des entrées nettes de capitaux à long terme en mai

Les investisseurs étrangers ont nettement réduit leurs achats de titres à long terme américains en mai, en modérant notamment leurs acquisitions d'obligations souveraines et d'entreprises, montrent les statistiques publiées vendredi par le Trésor.

Le montant global des achats nets à long terme est tombé à 35,4 milliards de dollars (27,3 milliards d'euros), après 81,5 milliards de dollars le mois précédent.

Les entrées nettes globales, qui incluent les titres à court terme comme les billets de trésorerie, ont en revanche augmenté à 17,5 milliards de dollars en mai, contre 13 milliards en avril.
S'agissant des obligations et des emprunts du Trésor, les achats réalisés par les investisseurs étrangers en la matière sont passés de 76,4 milliards de dollars en avril à 14,9 milliards en mai.

La Chine reste toutefois le principal créancier des Etats-Unis bien que le total des "Treasuries" détenus par le pays soit tombé à 32,5 milliards de dollars.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.