La BCE apporte son aide à l'Irlande à sa façon

 |   |  328  mots
Copyright Reuters
La Banque centrale européenne a suspendu le seuil minimal d'éligibilité des titres irlandais acceptés en échange de prêts. L'agence de notation Standard and Poor's a abaissé ce vendredi d'un cran la note de l' Irlande, de "A-" à "BBB+". De son côté, Fitch a annoncé avoir placé la note de l' Irlande sous surveillance avec perspective négative, évoquant de nouveaux événements défavorables depuis le déclassement à BBB+ survenu le 9 décembre.

Attendue sur une nouvelle facilité de crédit pour l?Irlande après les informations du week-end publiées par Reuters, c?est finalement dans son registre que la Banque centrale européenne (BCE) a apporté son aide à Dublin et à ses banques. Comme pour la Grèce qui fait depuis mai 2010 l?objet d?un traitement particulier, la BCE a annoncé jeudi soir annuler ses exigences s?agissant de la qualité des actifs laissés en dépôts (ce que l?on appelle le collatéral) lors de ses opérations de refinancement. Plus de critères d?éligibilité donc : tous les titres de dette émis par l?Etat irlandais ou garantis par lui seront acceptés en garantie, quelle que soit leur notation. La mesure restera en vigueur jusqu?à nouvel ordre.

Cette annonce intervient au sortir des tests de résistance pratiqués sur le secteur bancaire irlandais et des décisions de refonte annoncées dans la foulée. "Le gouvernement irlandais met en place un programme d?ajustement économique et financier négocié avec la Commission européenne, en liaison avec la BCE et le Fonds monétaire international. Le conseil des gouverneurs a jugé ce programme positivement", explique l?institution dans son communiqué.

Les banques irlandaises dépendent aujourd?hui encore en grande partie des opérations de la BCE pour leur refinancement, outre les prêts accordés directement par la banque centrale d?Irlande en dehors de l?Eurosystème. Pouvoir apporter tout titre de dette irlandaise, quel que soit le verdict des agences de notation, devrait donc les soulager.

Ce vendredi, on a appris cependant que l''agence de notation Standard and Poor's a abaissé d'un cran la note de l' Irlande, de "A-" à "BBB+". De son côté, Fitch a annoncé avoir placé la note de l' Irlande sous surveillance avec perspective négative, évoquant de nouveaux événements défavorables depuis le déclassement à BBB+ survenu le 9 décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2011 à 8:42 :
En même temps, la crédibilité des agences des notations est telle que le cas par cas et agir sur son propre jugement est sans doute la meilleure chose à faire.
a écrit le 01/04/2011 à 15:46 :
Ils sont désormais prêts à n'importe quoi pour sauver l'Euro. Quand bien même il faudrait exterminer les trois quarts des européens, ils ne broncheraient pas.
a écrit le 01/04/2011 à 12:21 :
Cela s'appelle de la fuite en avant

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :