A Moscou, même les morts peuvent aller en prison...

 |   |  708  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Par François Roche, conseiller éditorial

Les manifestations de l'opposition du 4 février à Moscou et à Saint-Pétersbourg ont répondu aux attentes de leurs organisateurs. Elles expriment une seule et même revendication, le départ de Vladimir Poutine, dont le nom était associé sur certaines banderolles à ceux de Khaddafi et de Moubarak. Quant aux manifestations organisées par les supporters du Premier ministre russe, elles ont eu lieu aussi, sans grand enthousiasme au vu des images tournées par la télévision russe, rapportant même les propos de certains des manifestants, confirmant leur hostilité à Poutine mais indiquant qu'ils étaient là parce qu'ils étaient obligés par leur employeur et leur administration... C'est dans ce contexte que se déroule une campagne présidentielle qui se caracétrise par une absence de réel débat public sur les enjeux économiques auxquels est confrontée la Russie. Vladimir Poutine a d'ores et déjà indiqué qu'il ne participerait à aucun débat télévisé avec ses adversaires. Il envoie sur les plateaux  certains de ses 499 "représentants", telle que la politologue Natalia Narochnitskaya, laissée seule dans un périlleux face à face avec le redoutable leader nationaliste Vladimir Jirinovsky, le col de chemise déboutonné, la cravate en bataille, et le ton vindicatif. Un peu comme si un responsable local de l'UMP était chargé d'affronter Marine Le Pen dans une émission politique de grande écoute...Bien sur, personne ne doute à Moscou du fait que Vladimir Poutine sera élu à la Présidence de la Fédération de Russie le 4 mars prochain. Les seules incertitudes sont celles du score, du fait de savoir s'il y aura un seul tour ou deux et quelle sera l'ampleur des manipulations si le pouvoir a la maladresse de réitérer l'expérience malheureuse des législatives. 

Retour de l'heure d'été...

Pour autant, il ne faudrait pas croire que rien ne va changer en Russie. Le pouvoir poutinien est face à un paradoxe: s'il veut se maintenir en place pour deux mandats de six ans, et préserver la mainmise sur le pays jusqu'en 2024, il doit changer. Mais ce changement ne peut se faire qu'à son détriment, car il prendra la forme d'une diminution du contrôle de l'Etat sur l'économie et d'une lutte réelle contre la corruption, dont les Russes sont de plus en plus dégoutés. Et face à cette perspective, le candidat Poutine est mal à l'aise, se déclarant tout à la fois en faveur de la libéralisation et la diversification de l'économie, de l'élimination de la corruption du sommet de l'Etat et de l'administration et du renforcement du rôle des entreprises d'Etat, lesquelles constituent précisément les place-fortes que les amis du Premier ministre ont ibnvestise ces dernières années, dans le pétrole, l'aéronautique ou les matières premières. En attendant, la déconstruction de ce qu'avait accompli Dmitri Medvedev, qui est déjà passé aux oubliettes, se poursuit et prend parfois un tour assez comique. Ainsi après avoir contredit "son" Président sur le retour de l'élection des gouverneurs de régions au suffraghe universel, Vladimir Poutine vient de promettre l'abandon d'une autre réforme de Medvedev: l'abolition de l'heure d'été en 2010. Cette dernière va être rétablie... 

Khodorkovsky applaudi

Quant à la communauté des affaires, elle considère la situation avec circonspection. Lors d'une récente conférence publique à laquelle participait beaucoup de dirigeants d'entreoprises et de banquiers, l'un des intervenants s'est attiré une salve d'applaudissements en réclamant la libération de Mikhaïl Khodorkovsky, l'ancien patron de Yukos, sous les verrous depuis 2003. Réaction très innattendue de la part d'un milieu qui avait jusque là choisi le mutisme le plus total lorsque le sort de l'ancien "whizz kid" russe était évoqué. Pour le reste, les milieux d('affaires ont tout lieu de rester prudents. Le parquet de Moscou serait sur le point d'organiser un procès pour fraude fiscale contre Sergeï Magnitsky, un avocat de la société d'investissement Hermitage Capital. Apparemment, le fait que Magnitsky soit mort en prison, faute de soins, en 2010, alors qu'il était enfermé depuis un an sans procès, ne semble pas poser de problèmes aux enquêteurs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2012 à 13:59 :
A Paris ils votent les morts!!! sous Chirac bien sur!!
a écrit le 09/02/2012 à 13:55 :
Surtout ceux qui sont ivre morts... vodka oblige !
a écrit le 09/02/2012 à 11:39 :
A tous ceux qui voient en la Russie un magnifique pays à l'avenir radieux (Kim, lechtimi) je vous rappelle juste le taux d'alphabétisation, le taux de mortalité, la corruption archi-présente, les élections en permance truquées, les opposants tués, le taux d'alcoolémie, le taux de suicide,....
Il existe d'autres critères que le nombre de supermarchés ou de nouveaux riches pour connaitre l'état de santé d'un pays.
Je ne dis pas que tout est rose en France mais merci de ne pas comparer l'incomparable (la Russie se compare plus a la Chine, je ne vois pas trop de diférence entre les deux actuellement)
Réponse de le 09/02/2012 à 12:53 :
La différence est que la Russie est un pays NON endettée et bénéficie de ressources minières et énergétiques considérables. L'éducation est excellente en général. Il me semble que les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) sont des pays d'avenir tout de même. Alors que l'Europe s'enfonce...dans la misère !
Réponse de le 09/02/2012 à 13:22 :
Pas de dettes = pays dévellopé ? Je ne suis pas sur. Comment pouvez vous défendre ce genre d'argument ? Quitte a paraitre "basique", replongez-vous dans l'histoire de l'Allemagne nazie, pas de dette, pas de chomage, le paradis ? Je ne pense pas...
Pour le Brésil et l'Inde je veux bien car pour ces pays il y a un réel effort de fait pour sortir de la gestion moyen-ageuse de la fin du 20e siecle. La Chine et la Russie je suis désolé non ! Si vous vous contentez d'une élite qui gagnent de plus en plus d'argent comme seul critère de réussite d'un pays vous faites fausse route ! Il existe des millions de personnes (donc une écrasante majorité) dans ces 2 pays qui vivent encore plus mal qu'a l'époque communiste (c'est dire!!), car je ne considere plus la Chine comme étant communiste.
Réponse de le 09/02/2012 à 13:25 :
Encore une victime de la presse française. Allez en Russie, vous verrez la réalité avec vos yeux. Tout ce que vous venez d'écrire et faux, le taux d'alcoolémie étant l'argument qui tue :) Essayer de vous promener à Manchester et à St Petersbourg vendredi soir et vous verrez la différence.
P.S. Le taux d'alphabétisation est proche de 100% lisez des sources un peu moins anti-russes : CIA par exemple.
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/
Réponse de le 09/02/2012 à 14:00 :
Je me gausse ! Je ne lis pas la presse pour me faire une idée et encore moins je me contente de marcher dans Moscou qui ne représente pas la Russie... Un taux d'alphabétisation à 89% n'est PAS un bon taux et pensez ce que vous voulez mais l'alcoolémie tue presque 2 fois plus en Russie qu'en Angleterre (toute proportion gardée) qui est à la "pointe" en Europe.
Et je cherche juste à vous faire comprendre qu'il ne fait pas bon vivre en Russie sauf à être blanc et riche (ce que vous êtes peut etre d'où votre peu d'interet pour le genre humain) et que si ce pays a un avenir il se situe dans la dictature.
Réponse de le 09/02/2012 à 14:06 :
@chich: encore un qui n'a jamais mis les pieds en Russie, mais qui connaît tout à propos de ce pays :-)
Réponse de le 09/02/2012 à 14:40 :
@chic "il ne fait pas bon vivre en Russie sauf à être blanc et riche" je crois que votre constat s'applique à pratiquement tous les pays du monde (j'ai vécu en France, aux US et en Russie)! Vaut mieux être blanc et riche! Par ailleurs le taux d'alphabétisation en Russie est plus élevé qu'en France. Merci de nous préciser d'où viennent vos 89%.
Réponse de le 09/02/2012 à 14:59 :
Vous êtes vraiment difficile... Vous n'êtes pas allé sur le site de la CIA pour voir le taux d'alphabétisation des russes. Je suis obligé de le faire pour vous :

dans la rubrique "people and society"
Literacy:

definition: age 15 and over can read and write
total population: 99.4%
male: 99.7%
female: 99.2% (2002 census)

Après votre commentaire de 89% toutes les infos de votre part ne sont pas fiables.
Réponse de le 11/02/2012 à 14:40 :
Heureux de voir que vous n'avez rien d'autres a faire de la journée. Si je peux aider...
a écrit le 09/02/2012 à 5:39 :
Dite nous plutôt que-est ce qu'on va faire avec nos dettes !!!
a écrit le 08/02/2012 à 21:11 :
L'exécissivité des critiques contre la Russie devient de plus en plus visible et de moins en moins sérieux. Pour personne n'est secret que L'Occident n'a jamais été amis des russes ou des chinois et que ces critiques sont ni plus ni moins la guerre East-Ouest. La démocratie n'a rien à avoir la dedans!
a écrit le 08/02/2012 à 16:38 :
Comment est-ce possible de publier un article avec autant de fautes ?
a écrit le 08/02/2012 à 15:50 :
Quel pauvreté de raisonnement... Le schéma est très simple : tout ce qui vient de la Russie est mauvais, nous, en occident, nous avons la vision absolue de ce qui ce passe dans le monde. L'auteur ne mentionne même pas les manifestations en support de Poutine à Moscou pendant ce weekend : plus de 100 000 personnes se sont rassemblés pour Poutine et 30 000 en opposition. Imaginez-vous un instant, que la presse russe commence à favoriser FN et de dénigrer Sarko à chaque instant. Cela ferait un scandale diplomatique. Alors, pourquoi on nous présente toujours le côté qui arrange certains ?
Réponse de le 08/02/2012 à 18:14 :
lechtimi. Pour votre gouverne les manifestants de l'oppositions étaient environ 100 mille et les pro-poutine pour la plupart des gens payés par le pouvoir en place venant des régions par des centaines de bus. J'habite Moscou depuis 20 ans. Le pouvoir en place a fait pression et souvent payé des pauvres gens venus de loin. Les manifestants contre le pouvoir étaient tous Moscovites. Nuance.
Réponse de le 09/02/2012 à 3:46 :
Lechtimi : je crois plutôt que c'est votre réflexion qui est indigente !!! Au lieu de vous comporter béatement en russophile inconditionnel de votre balcon parisien ou lillois, venez vivre et travailler en Russie. Vous saurez au moins de quoi vous parlez !!!!
Réponse de le 09/02/2012 à 10:17 :
TARTARIN :
Je sais de quoi je parle. Peut-être mieux que vous? J'ai vécu à Moscou pendant 15 ans et je trouve que l'évolution très forte de l'économie russe est liée à la politique de Poutine menée pendant les années 2000-2005. Je scanne régulièrement la presse mondiale et je trouve que la vision française est la plus formatée, autant que la presse américaine. Même les anglais, par ex. FT sont bcp plus objectifs sur la Russie que les français. Ce comportement bizarre de la part de la presse française est d'autant plus étonnant, alors que le gouvernement russe a permis une implantation aux entreprises françaises dans les secteurs stratégiques tels que transports, autoroutes et même la distribution. A titre de comparaison, avons-nous en France des supermarchés étrangers comparable à Carrefour ou Auchan ?
Réponse de le 09/02/2012 à 14:10 :
@lecitini: je vis en Russie une partie de l'année et je ne sais pas très bien de quoi tu parles, parce qu'on y vit comme partout ailleurs...selon ses moyens bien évidemment.
Réponse de le 09/02/2012 à 16:05 :
une chose est sure pourtant . la presse francaise est belle et bien formatée... par des pensées bobos, qui viennent denaturer le sens meme du reportage....
nous le voyons bien a des moments comme la guerre en irak, où, toute personne pro-decision americaine, etait evincée des plateaux tele, et meme censurées en direct .!
a écrit le 08/02/2012 à 14:49 :
Sans prendre position pour ou contre le parquet de Moscou, j'aimerais bien qu'en France aussi on mène les enquêtes jusqu'au bout ...même quand le principal intéressé est mort !!!
a écrit le 08/02/2012 à 13:44 :
ya des fautes dans ton texte mec

``Premier ministre ont ibnvestise ces dernières années``

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :