Nike vole au secours de Lance Armstrong

 |  | 409 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Nike continue à soutenir Lance Armrstrong, qui est pourtant en passe de perdre tous ses titres pour dopage. Jeudi le septuple vainqueur du Tour de France a annoncé qu'il abandonnait son combat contre la US anti-doping agency.

« Nike continuera à soutenir Lance, et à soutenir sa fondation de lutte contre le cancer » affirme-t-on chez Nike, contacté par La Tribune. Une position que l'équipementier sportif américain avait déjà rappelée en juin dernier, alors que le sportif était mis en accusation par la US anti-doping agency (USADA) pour dopage à l'EPO et aux stéroïdes. Pourtant, Lance Armstrong a déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi qu'il abandonnait son combat contre l'agence antidopage américaine.

Un aveu d'impuissance

En fait, loin d'un aveu de culpabilité, c'est un aveu d'impuissance qu'a émis jeudi Lance Armstrong. Ce qu'il abandonne, c'est sa tentative de bloquer la procédure disciplinaire entamée par l'USADA contre lui. Lundi, le Tribunal fédéral d'Austin avait rejeté son recours contre l'agence anti-dopage qu'il estimait être incompétente pour enquêter sur lui. Trois options s'offraient alors à lui. Faire appel de la décision, demander un arbitrage direct à l'USADA, ou mettre fin à son recours. Et c'est cette troisième option qu'il a choisie. Mais pour l'heure, aucune décision de justice ne l'a encore déclaré coupable.

Déchu mais riche ?

S'il est finalement convaincu de dopage par l'USADA, comme l'a annoncé pour bientôt son président Travis Tygart vendredi, l'ancien coureur pourrait perdre l'ensemble de ses titres, ainsi que les primes de victoires qui y sont attachées. Mais pas ses revenus issus des sponsors. Selon le magazine Forbes, le sponsoring aurait rapporté près de 20 millions de dollars au cycliste américain en 2009. Et le Sunday Times estimait l'ensemble de ses gains issus du cyclisme à 100 millions de dollars à la fin de sa carrière. Contacté au sujet du montant du contrat annuel avec l'ancien coureur, Nike n'a pas souhaité répondre.

Sans compter les revenus issus de sa fondation de lutte pour les malades du cancer, Livestrong. En quinze ans, elle a réussi à rassembler près de 500 millions de dollars au service des malades du cancer, selon Lance Armstrong. Mais elle est aussi très lucrative pour le retraité des routes. D'après l'ouvrage de Pierre Ballester et David Walsh, Le Sale Tour, le cycliste américain empocherait à titre personnel 200.000 dollars par conférence donnée au nom de sa fondation. Le double de ce que reçoit l'ancien président des Etats-Unis Bill Clinton. Le sport-business et le charitative-business ont encore un bel avenir devant eux.

A LIRE AUSSI Lance Armstrong devra-t-il rembourser ses primes de vainqueur?
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2012 à 17:01 :
Les indemnités qui peuvent être réclamées par les perdants sont considérables. La société du Tour ne sera pas épargnée...
a écrit le 25/08/2012 à 0:37 :
"Aveu d'impuissance" ? C'est une blague ? Il a choisi de mettre fin à la procédure pour éviter le débat contradictoire, voilà la réalité. Surtout pour ne pas être obligé de témoigner sous serment devant l'USADA. Parce qu'ils ne plaisantent pas avec le parjure de l'autre côté de l'Atlantique. En plus, ce n'est pas idiot en terme d'image. Il évite le désastre. Imaginez, les témoignages, les preuves... étalés en place publique. Son image était fichue, là il peut continuer à jouer à la victime. A l'écouter, c'est toujours une victime : des français jaloux, des coéquipiers ingrats, des ex employés véreux, des journalistes en mal de scoops et maintenant de l'agence américaine anti-dopage. Pathétique ! Quant au poncif selon lequel les cyclistes seraient TOUS dopés, il reste à prouver. Même si c'était le cas, il a triché, qu'il assume !
a écrit le 24/08/2012 à 19:00 :
Généralement on condamne sur des preuves. Il existe des listes de produits interdits et des contrôles, qu'on s'en tienne à ce qui est défini. La suspicion, la dénonciation, la délation, la jalousie et le chauvinisme sont à bannir.
Réponse de le 05/09/2012 à 21:57 :
Un témoignage suffirait a t'envoyer en tôle ... pourquoi un témoignage contre Armstrong ne devrait il pas être pris en compte .
a écrit le 24/08/2012 à 18:49 :
ecoutez la chanson de guy BEART ....
Réponse de le 24/08/2012 à 19:22 :
C'est sûr qu'entre temps Gérard d'Aboville rame, rame ramait et rame toujours
a écrit le 24/08/2012 à 18:22 :
Il faut créer la couronne d'or du dopage ! ;o))
a écrit le 24/08/2012 à 18:22 :
depuis 2000 ans, rien n'a changé. Le peuple veut du pain et des jeux et des combats de gladiateurs ... donc le dopage n'est qu'une conséquence et un élément essentiel du spectacle. Arrêtons de jouer les pleureuses, le dopage est indispensable au spectacle, comme la mise à mort des gladiateurs.
a écrit le 24/08/2012 à 18:20 :
ha ??? Ils vont lui fabriquer des bottes de sept lieues bien-sur avec le logo Nike !?
a écrit le 24/08/2012 à 18:13 :
Que dire ... ? Forts soupçons mais pas de preuves ... : est-ce suffisant pour condamner ? Je me doute bien qu'il était chargé d'une manière ou d'une autre, mais je soupçonne également de très nombreux cyclistes et athlètes de haut niveaux de l'être également. A partir de là, peut-on jeter la pierre sur des soupçons (auquel cas, tous les meilleurs devraient être bannis ... ?!?), ou faut-il se contenter de preuves tangibles ??? En bref, c'est triste mais il me semble qu'il n'y a pas de bonne décision : bannir sur de simples soupçons semble injuste (pourquoi lui seulement ?), et ne pas bannir dans ce contexte le semble également. Au moins, il garde pour lui sa cause noble d'aides aux victimes de cancer (même s'il y gagne aussi à titre perso, au passage).
a écrit le 24/08/2012 à 18:03 :
moi aussi,je soutiens Lance,et je soutiens le fait que pour soigner un cancer il faut se doper comme un pro:(pure créatine)
a écrit le 24/08/2012 à 17:01 :
Le sport de compétition de haut niveau est un spectacle où la dope est indispensable compte tenu de la hauteur où la barre est placée ... Les meilleurs seraient dans le grupetto s' ils étaient blancs . Ce n' est pas en buvant de l' eau et mangeant des radis qu ' ils explosent constamment les records pour le plus grand profit des mafias organisatrices !!!
Conclusion , Armstrong était le plus fort et le plus malin ( jamais pris ) et ceux qui le trahissent n' ont peut être pas eu la part de gâteau qu'ils convoitaient ...nous ,nous sommes régalés du spectacle et sommes donc aussi coupables ., sans regrets .
Réponse de le 24/08/2012 à 17:20 :
Faux ! Amstrong n'était pas le plus malin, mais le plus riche. Et ca change tout : il était à la pointe du dopage, c'est tout. Et je tiens à dire que les soupcons (confirmés donc depuis) existent depuis sa première victoire en 99 quelque mois à peine après être sorti de chimio !!
Réponse de le 25/08/2012 à 19:01 :
Et comme il s'est fait prendre quand même (la façon dont il se fait prendre on s'en fout) ... bah il a perdu ... c'est tout ... honte a lui et a ses sponsors ... Nike devrait donner un petit sachet de came a ses clients pour qu'ils reviennent (la cocaine c'est autant interdit que le dopage non ? si le dopage est toléré , pourquoi ne pas tolérer la drogue ?)
a écrit le 24/08/2012 à 16:16 :
La bonne blague Nike ne peut que soutenir Amstrong depuis bien longtemps ils dopent les enfants pour qu'ils fabriquent des chaussures plus vite
Réponse de le 24/08/2012 à 18:46 :
tres vrai votre analyse ...........dommage que le grand public et surtout nos jeunes amateurs de marques soutiennent cela
a écrit le 24/08/2012 à 15:00 :
Amstrong restera un champion aucun cycliste ne peu terminer le tour sans dopage et lui enlever ses titres apres tous ces années, alors il faudra aussi voir les autres vainqueurs du tour de france si il y a eu dopage
Réponse de le 24/08/2012 à 17:18 :
Comme aucun cycliste ne peut terminer le Tour sans dopage (je suis d'accord) alors Amstrong est un champion ? Vous avez une bien triste idée de ce qu'est un champion.
Réponse de le 24/08/2012 à 19:30 :
Je suis plutôt d'accord avec Robinson. La majorité des cyclistes du top 10 du tour de France sont ou ont été dopés. Mais il ne faut pas se leurrer, dans les autres sports c'est pareils, les joueurs se dopent ou prennent des produits "légaux" pour repousser les limites physiques de leurs corps. De toute façon, il n'y a qu'a voir le nombre de footballeurs par exemples qui ont des problèmes cardiaques, leurs corps (et c'est valable pour tous les sports) sont soumis à rude épreuve dans le but de gagner.

Personnellement, je pense que les différentes affaires de triche ou de dopage dans le sport, doivent nous interroger sur les valeurs réelles du sport, les enjeux sont sans doute devenus si importants que les athlètes acceptent de mettre en danger leur santé dans le but de la victoire.

Pour moi il n'y a aucun mérite à enlever les victoire d'Amstrong, car malgré tout, il c'est entrainé en a sans doute bavé pour atteindre son niveau et que de toute façon ses concurrents étaient aussi dopés, il a gagné en équité de ce fait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :