L'ancien patron de la Fed a du mal à renégocier son prêt immobilier

Ben Bernanke a raconté comment il a été éconduit par sa banque alors qu'il voulait renégocier son prêt immobilier. Il s'est plaint des conditions de prêts devenues trop difficiles...
Ben Bernanke a été président de la Réserve fédérale américaine entre 2005 et 2014.
Ben Bernanke a été président de la Réserve fédérale américaine entre 2005 et 2014. (Crédits : reuters.com)

Cela aura au moins fait rire son auditoire... La mésaventure de l'ancien président de la Réserve fédérale américaine en dit pourtant long sur la situation de certaines familles surendettées. Ben Bernanke a raconté lors d'une conférence de presse à Chicago ne pas être parvenu à refinancer son propre prêt immobilier. Sa situation l'a conduit à s'interroger sur le système des prêts immobiliers.

"Je ne l'invente pas!", a-t-il ajouté devant une audience hilare. "Il est très possible" que les organismes de prêts "soient allés un peu trop loin sur les conditions d'obtention d'un emprunt", a encore estimé M. Bernanke.

En tant que président de la Fed, qu'il a quittée fin février dernier, Ben Bernanke a été rémunéré 199.750 dollars l'année dernière.

Durcissement des conditions d'octrois des prêts

Selon le Wall Street Journal, les banques et organismes de prêts s'appuient désormais sur des systèmes de souscription informatiques pointilleux, après avoir été pressés par les régulateurs de durcir leurs conditions à la suite de la crise des "subprimes", ces prêts massivement accordés à des clients insolvables.

Cela peut déboucher sur des situations "étranges" où un agent de prêt bancaire va refuser un emprunt à une personne parfaitement solvable, écrit le journal. Il se peut également que le prêt demandé par Ben Bernanke dépassait le plafond des prêts garantis par l'Etat ce qui en rend les conditions d'obtention encore plus sélectives.

A lire aussi : La vie de Ben Bernanke mise à prix à plus de 100.000 dollars sur internet

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 03/10/2014 à 14:45
Signaler
l'a éconduit, lui a dit shalom!? ça alors

à écrit le 03/10/2014 à 14:29
Signaler
Mais il a demandé combien en prêt? 5millions$ ?

à écrit le 03/10/2014 à 13:56
Signaler
Sûr, ça amuse la galerie...mais je doute fortement du fait --)

à écrit le 03/10/2014 à 11:35
Signaler
que les banques se méfient des escrocs, quoi de plus normal?

à écrit le 03/10/2014 à 9:43
Signaler
On peut remarquer que le patron de la FED était 4 fois moins rémunéré que le DG de la Sacem... et 5 ou 6 fois moins payé que le patron d'EDF... Visiblement, aux USA, être un serviteur de l'Etat... est être au service de l'Etat... et non se gaver ave...

le 03/10/2014 à 10:56
Signaler
La fed est une banque privée ... :)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.