Légère amélioration de l'accès au crédit des PME

Après un resserrement de l'offre de crédit des banques aux petites et moyennes entreprises sur les neufs premiers mois de 2009, la fin de l'année serait marquée par un retour à la normale.

2 mn

Les crédits sont en hausse. Une enquête trimestrielle auprès des banques sur l?évolution des critères d?octroi du crédit, réalisée par la Banque de France en janvier 2010, avance qu?il y a eu un "léger desserrement des critères d?octroi au quatrième trimestre 2009 face à une demande de crédit jugée un peu mieux orientée. Pour le 1er trimestre 2010, les banques s?attendent pour la plupart à une stabilisation de la demande et prévoient de maintenir inchangés leur critères d?octroi".

Les conditions d?accès au crédit pour les PME sembleraient donc s?être améliorées. Mais l?origine de cette amélioration reste incertaine. L?explication pourrait être un assouplissement des conditions d?accès au crédit, ou plus simplement la reprise économique qui rend les entreprises plus demandeuses de prêts. Le directeur du pôle de politique économique et financière de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP), Jean-Luc Biacabe, estime qu?il est "difficile de faire le partage entre la contraction de la demande et le durcissement de l?offre des banques".

La CCIP note par ailleurs que, malgré une amélioration, le problème du financement demeure cependant pour les très petites entreprises de moins de dix salariés. Leurs bilans 2009 sont marqués par une forte dégradation, ce qui suscite des craintes de la part des banques, et peut alors donner lieu à des refus de crédit. Or, c?est précisément au moment d?un redémarrage de l?économie qu?elles ont le plus besoin de financement.

L?amélioration du financement des PME ne trouve cependant pas sa source uniquement dans l?assouplissement des octrois de crédit par les banques, mais également dans le crédit interentreprises.

Or, l?Observatoire des délais de paiement dans son rapport annuel, présenté en 2009, démontre que la réduction des délais de paiement permise par la loi LME de 2008 a engendré une amélioration de la trésorerie des PME. "Les entreprises des services aux entreprises seraient celles qui bénéficieraient le plus de la mesure, avec des gains de trésorerie de l?ordre de 7 milliards d?euros nets", précise le rapport.

Des chiffres plus précis sur l?utilisation des prêts BEI devraient être dévoilés le 25 février 2010.

 

Lire la suite de l'article Légère amélioration de l?accès au crédit des PME

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.