Réforme du secteur de l'audit en vue en Europe

 |   |  386  mots
Michel Barnier a indiqué que, dans ce domaine, le statut quo n'était "pas une option" pour la Commission européenne.

La Commission européenne a indiqué qu'elle proposerait une réforme du secteur de l'audit en 2011, après que la crise financière a révélé des failles dans la manière dont il opère. "Le statut quo ne sera pas une option pour la Commission européenne", a indiqué le commissaire au Marché intérieur et aux services financiers Michel Barnier, lors d'une conférence de presse, mercredi 13 octobre.

"Nous serons heureux de produire une législation en 2011 à cet égard", a-t-il ajouté. Une consultation de deux mois sur la manière de changer le secteur a été lancée.

Les régulateurs cherchent à savoir si les auditeurs ont été suffisamment proactifs dans le questionnement de ce qui se déroulait au sein des banques avant que la crise ne débute et provoque une série de mises sous tutelle.

Le Financial Services Authority et le Financial Reporting Council britannique (FRC), entité indépendante de la profession, a publié un document de consultation en juin. Selon le texte, un besoin de nouvelles règles forçant les cabinets d'audit à sonner l'alarme dans le cas de pratiques suspectes est peut-être nécessaire.

Le FRC sonde déjà la manière dont l'entreprise Ernst & Young a audité la comptabilité de la banque américaine Lehman Brothers, dont les défaillances ont mené, en 2008, le système financier mondial au bord du précipice.

"La crise a souligné les failles du secteur de l'audit. Nous souhaitons renforcer cette profession ainsi que sa crédibilité", a dit Michel Barnier.

Les potentielles réformes pourraient se focaliser sur divers domaines :

- Est-il sage que les vérificateurs-comptables aient les mêmes clients pendant des décennies?
- Comment gérer de potentiels conflits d'intérêts dans le cas où un vérificateur-comptable vérifie les comptes d'une entreprise pour laquelle il conduit également un travail de conseil?
- Les vérificateurs-comptables sont-ils suffisamment indépendants pour questionner les entreprises ?
- Les investisseurs ne sont-ils pas trop dépendants des audits ?
- Le secteur est dominé par les "Big Four" - PWC, Deloitte, KPMG and Ernst & Young - qui ensemble représentent 70% du marché européen.

Lire la suite : Réforme du secteur de l'audit en vue en Europe.

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :