L'OFCE s'inquiète des mesures d'austérité dans la zone euro

 |   |  387  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La cure d'austérité que s'infligent les pays de la zone euro devrait mettre un frein à leur croissance économique en 2012. L'OFCE met également en garde contre un défaut de la Grèce, qui provoquerait un scénario similaire à celui qui a suivi la faillite de Lehman Brothers.

L?année 2010 a été porteuse de faux espoirs pour la zone euro. Reprise de la production industrielle, enquêtes de conjoncture prometteuses et créations d?emploi, tous ces indicateurs sont à nouveau en repli depuis quelques mois et pourraient augurer d?un "retour en enfer" l?an prochain.

C?est en tout cas l'un des scénarios envisagés par l?OFCE qui a publié, vendredi 14 octobre, ses perspectives 2011 et 2012 pour l?économie mondiale.

La restriction entraîne la récession

En voulant y aller par la manière forte, pour rassurer les marchés sur la viabilité de leurs finances publiques, les Etats européens sont en train de se tirer une balle dans le pied, estime l?OFCE. Le Centre de recherche économique de Sciences Po prévoit une division presque par deux du taux de croissance dans la zone euro entre 2011 et 2012, de 1,6% à 0,9% du PIB.

Afin de préserver leur note souveraine AAA, qui leur permet d?emprunter à des conditions favorables sur les marchés, ou d?éviter un nouveau déclassement pour les pays en difficulté, les Etats se sont fixé l?objectif ambitieux de ramener leur déficit public à 3% du PIB en 2013.

Mais loin d?y arriver ? certains pays, dont la France et l?Italie, ont déjà dû renchérir leurs programmes d?austérité budgétaire ?, ils risquent surtout de s?enliser dans un cercle vicieux d?austérité et de ralentissement de l?activité, explique l?Observatoire français.

"Les mesures d?austérité annoncées vont peser sur les demandes intérieures de chaque pays mais aussi sur la demande adressée aux pays voisins, de telle sorte que l?effet des resserrements budgétaires va se démultiplier", peut-on lire dans leur dernière note de conjoncture.

Différents scénarios, côté français

Côté français, les perspectives de l?OFCE sont plutôt sombres. Après une hausse de son PIB de 1,6% cette année, la France devrait connaître un taux de croissance de 0,8% en 2012. L?institut estime que l?Etat français n?atteindra pas son objectif de déficit budgétaire de 4,5% de son PIB en 2012.

Lire la suite de l'article L?OFCE s'inquiète des mesures d'austérité dans la zone euro

 

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2011 à 9:19 :
effectivement. cette confusion continuellement organisée entre l'austérité pour l'état et l'austérité pour les français est une lamentable manipulation des esprits.
a écrit le 06/11/2011 à 8:17 :
L'OFCE, qui confond austérité de l'Etat et austérité pour les français, est une des officines inutiles, grassement nourrie par l'Etat, qu'il conviendrait de supprimer pour faire de véritables économies sur les prélèvements obligatoires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :