L'Europe doit taxer les transactions financières, dit Rajoy

 |   |  137  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Europe doit s'acheminer vers la création d'une taxe sur les transactions financières, a déclaré lundi le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy lors d'une conférence de presse conjointe avec Nicolas Sarkozy à Madrid.

Mariano Rajoy a ainsi apporté son soutien au président français, qui a fait de la création de cette taxe au niveau de la zone euro un cheval de bataille.

"C'est vrai qu'il faut étudier certains détails et surtout nous ne voulons pas que ce soit les consommateurs qui doivent payer. Mais l'Espagne va appuyer cette taxe", a-t-il dit. "Plus on ira vite, mieux ce sera."

Mariano Rajoy a également estimé ne pas avoir besoin de relever à nouveau les impôts dans le budget espagnol de mars pour atteindre ses objectifs de déficit, sans toutefois exclure catégoriquement un tel scenario.

Le chef du gouvernement conservateur espagnol était revenu sur l'une de ses promesses de campagne en décidant en décembre d'augmenter les impôts sur une durée de deux ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/01/2012 à 11:57 :
Ce ne serait qu'un impôt supplementaire.
Si par contre on baisse les impôts sur les bas salaires et les retraites cela pourrait servir un but social.
Sarkozy et social ne font pas bon ménage, donc Taxe mais sans contre-partie.
a écrit le 17/01/2012 à 9:21 :
J'espère qu'ils se rendent bien compte que cette taxe ne rapportera que quelques milliards au plus pour toute l'Europe et que ce qu'ils gagneront d'un côté sera reperdu sur les impôts sur les bénéfices. Bien des gens salivent sur cette taxe pour de mauvaises raisons, cette taxe doit être appliquée de façon intelligente et doit permettre de réduire le niveau de capitaux européens qui sont siphonnés par les algorithmes des banques anglo-saxonnes.
Vous avez par exemple sur le forex des millions de gens qui tradent directement ou programment des petits robots, ils utilisent l'effet de levier( qui peut aller jusqu'à 500!!), la majorité d'entre eux perdent face aux fonds et aux banques qui eux engagent des physiciens et des mathématiciens de haut niveau; alors vous vous doutez bien qu'une taxe de 0.1% sur un effet de levier, ils arrêteront tous du jour au lendemain, par contre les "gros" eux continueront en contournant la zone taxée.
Vous avez aussi, par exemple pour la France, le cac40, la majorité des capitaux qui viennent tous les matins de la zone dollar( passant par Londres) se convertir en actions et repartent le soir de la zone euro vers la zone dollar, d'après vous, que peut-il se passer avec une taxe ? l'objectif ne doit -il pas d'inciter des capitaux à rester en France et zone euro plutôt qu'aller et venir ?
Ainsi la taxe doit avoir des paramètres intelligents, parce que sinon il est à craindre qu'elle cause bien des dégâts.
Personnellement, je pense qu'une taxe devrait prendre en compte la somme totale investie dans la journée( qu'il y ait effet de levier oui ou non), par exemple bornons à 100000euros/jour tout investisseur particulier ou moral(société), ainsi il ne sera taxé que sur ce qui dépasse de ces 100000.
exemple: un particulier possède 5000euros, il joue en levier 20 sur le forex, donc 100000euros, il fait un trade par jour, il n'est pas taxé, par contre il en fait 2 il est taxé.
Alors bien sûr il est possible que les grosses firmes contournent ce système en multipliant les petits comptes fantômes automatisés, mais là c'est au fisc de vérifier car il s'agirait de fraude.
Réponse de le 17/01/2012 à 10:41 :
Qu'ils se rendent compte ou pas n'a pas d'importance. Ils veulent cette taxe meme si elle genere des pertes pour la meme raison qu'ils nous ont mene ou nous en sommes, parcequ'elle est populaire. Voir ci-dessous ma remarque sur les limites de la democratie
Réponse de le 17/01/2012 à 15:52 :
Encore un impots décidé a la va vite.
Les Français expatriés qui faisiaient encore leur transactions financieres en France, vont peut etre reconsidérer leur politique d'investissement financiers et vont expatrier
ce qui leur restait encore en France.
a écrit le 17/01/2012 à 8:37 :
doit on continuer a ecouter les derniers de la classe ?
a écrit le 17/01/2012 à 8:09 :
L'europe ferait mieux de taxer les politiciens. Cela limiterait les nuisances qu'il engendrent.
Réponse de le 17/01/2012 à 8:55 :
Exact, ils ont fait preuve d'irresponsabilite, a droite comme a gauche rt plus on leur donnera d'argent, plus ils le depenseront. La democratie doit etre remise en question. les politiciens ont fait des promesses pour se faire elire et reelire et ont emprunte pour tenir ces promesses. Ils doivent etre, dans le fiutur, etre responsables de leurs actes et etre poursuivis pour mauvaise gestion de l'argent public, s'il y a lieu.
a écrit le 17/01/2012 à 7:53 :
Si l'Europe fait payer aux riches ce qu'ils doivent, alors il n'y a plus de crise en Europe. Tout ce qui dépasse 30 000 euros par mois doit être versé au Trésor public
a écrit le 17/01/2012 à 7:03 :
Il cherche tous des sous, il faut sabrer dans l'assistanat social et les services publices pas augmenter les impôts et étrangler les consommateurs, car sinon les effets sont inverses.
a écrit le 17/01/2012 à 5:24 :
Finalement , ça va peut être se faire rapidement , une petite victoire pour Sarkozy avant les élections ...?
Réponse de le 17/01/2012 à 6:40 :
C'est bien que l'Espagne soutienne ce projet ça fera toujours un peu plus d'argent dans leurs caisses mais soyons sérieux, l'Espagne ne pèse guère dans les échanges et transactions financières. Si le Bundestag et le Luxembourg se prononçaient clairement ça aurait du sens car n'oublions pas qu'il va falloir rivaliser avec la City...
Réponse de le 20/01/2012 à 22:14 :
Voila tu es exhaussé... Berlin se rallie à une taxe Tobin dans la zone euro..http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120120trib000679370/berlin-se-rallie-a-une-taxe-tobin-dans-la-zone-euro.html En espérant qu'elle soit appliquée avec bon sens. Mais il est exact que si les politiciens avaient moins de copinage avec les financiers, la société entière se porterait mieux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :