Un prélat muté pour avoir dénoncé des malversations et de la corruption au Vatican

 |   |  597  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'ancien numéro deux des services administratifs du Vatican a été muté l'an dernier à Washington après s'être plaint de la "corruption" et des "malversations" dans la gestion du patrimoine du Saint-Siège, selon les médias italiens.

Ceux-ci ont rendu publiques ces derniers jours des lettres de l'archevêque Carlo Maria Vigano, secrétaire général du gouvernorat de la Cité du Vatican entre 2009 et 2011, depuis octobre dernier nonce apostolique (ambassadeur) aux Etats-Unis.

Dans ces courriers adressés à ses supérieurs, notamment au pape Benoît XVI, Mgr Vigano dénonçait la situation "désastreuse" découverte à sa prise de fonction, sur fond de corruption, de népotisme et de favoritisme.

Alors chargé de gérer les infrastructures du petit Etat pontifical (immeubles, jardins, rues et musées), il se plaignait de voir les contrats toujours attribués aux mêmes entreprises à des prix selon lui exagérés.

Dans un communiqué, le Vatican a déploré jeudi les "méthodes" utilisées par les journalistes et le traitement "partial" de certaines informations. Il a confirmé l'authenticité des lettres tout en regrettant la publication de documents qui n'avaient pas à être étalés sur la place publique.

Dans une de ses lettres au pape, Mgr Vigano se dit victime d'une campagne de dénigrement de la part de responsables du Vatican hostiles à sa politique de rigueur économique et à sa volonté de "faire le ménage" dans les dossiers financiers.

"Très Saint-Père, ma mutation susciterait un profond désarroi et le découragement de ceux qui ont cru qu'il était possible d'assainir de nombreuses situations de corruption et d'abus de pouvoir, fortement enracinées dans la gestion de nombreux services", écrivait-il le 27 mars 2011.

Dans une lettre du 4 avril dernier, il disait avoir découvert que certains investissements du Saint-Siège avaient été confiés à deux fonds dépendant des banquiers italiens de la Commission de finance et de gestion, "plus préoccupés par leurs propres intérêts que par les nôtres".

"FAVORITISME"

Une simple transaction financière en décembre 2009, ajoutait-il, a fait perdre deux millions et demi de dollars au Vatican.

Mgr Vigano faisait aussi état de la démoralisation des employés du Vatican "parce que les travaux sont toujours confiés aux mêmes entreprises, à des prix deux fois plus élevés" que ceux pratiqués en dehors du territoire pontifical.

L'archevêque disait encore avoir découvert que la crèche installée place Saint-Pierre pour la Noël 2009 avait coûté 550.000 euros. L'année suivante, grâce à son action, elle était revenue à 200.000 euros de moins.

La politique de rigueur et de transparence de Mgr Vigano, ajoute la presse italienne, a permis de faire repasser les finances de la Cité du Vatican dans le vert.

L'an dernier, des articles non signés dans le quotidien Il Giornale avaient pourtant mis en cause l'efficacité et la compétence du prélat.

Le 22 mars 2011, le secrétaire d'Etat du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, informait Mgr Vigano qu'il était relevé de ses fonctions, trois ans avant la date normale.

Cinq jours plus tard, Mgr Vigano écrivait au cardinal Bertone qu'il était "stupéfait" de voir que les arguments utilisés contre lui reprenaient justement un article anonyme d'Il Giornale, quotidien appartenant à Paolo Berlusconi, frère de Silvio.

Début avril, il s'adressait directement au pape pour défendre son action "contre la corruption, les intérêts privés et les dysfonctionnements" qui, disait-il, lui avait valu de nombreux ennemis.

Mgr Vigano a été nommé nonce apostolique à Washington en octobre dernier après le décès brutal de son prédécesseur à ce poste diplomatique. Il a considéré cette mutation comme "un verdict de condamnation" et une "punition".

Guy Kerivel pour le service français

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2012 à 8:42 :
Et si cet argent servait à financer la caisse noire formelle ou informelle du Vatican ? .Tous les Etats du monde entier en ont une, et pour ne pas permettre à tous ceux qui sont extérieurs au système d?évaluer les marges de man?uvre de son pays, et bien il y a bien souvent un financement parallèle des activités des services de renseignements. Le Vatican a besoin de s?informer sur les activités de la franc-maçonnerie par exemple, les évêques qui en sont membres, leurs projets contre l?église ? . Peut être que cet argent finit entre les mains d?organisations italiennes en échange d?informations et que ce prélat, soit n?est pas dans les secrets des Dieux, soit veut couper le robinet. Tout ça chers amis, c?est peut être.
a écrit le 09/03/2012 à 6:52 :
Immmobiliarééé!!! 3ème volet du Parrain.....
a écrit le 09/03/2012 à 5:33 :
L'histoire ne s'oublie pas!! L'histoire de l'église catholique depuis et toujours n'a jamais été clean; c'est l histoire!
a écrit le 09/03/2012 à 2:57 :
L'église catholique, a toujours été corrompue, que ne ferait-on pas pour arrondir son escarcelle? L'eglise est une institution financière, il fut un temps pas si lointain ou elle était un des état les plus riches au monde. Si l'on pouvait établir la réalité de ses richesses immobilières par exemple beaucoup seraient bien étonnés. Ces richesses alimentées par les bigotes de tout poil qui lèguent à l'église leur patrimoine est relativement important. Comment tout cela est-il géré, on ne sait pas. En tout cas il n'est certes pas utilisé à soulager la misère avoisinante. Ustensiles d'or, dorures, palais cossus, as-ton besoin de tout ça pour inciter les gens à croire en un dieu hypothétique, absent depuis le commencement, et jusqu'à la fin des temps je suppose. On voit ici, que même les serviteurs honnêtes, sont écartés du trône, afin que les errements antérieurs ne soient pas modifiés.
Un scandale pouvant en cacher un autre, mieux vaut n'y pas toucher.......
Maudits soient tous les dieux de permettre toute cette fange!
a écrit le 08/03/2012 à 20:04 :
la corruption est une créature humaine car l'homme est mortelle. Prions pour qu'elle n'atteigne point l'âme ni l'esprit car Dieu est esprit. Il est grand le mystère de la foi. Que ces mail n'ébranlent pas votre foi de chrétien.
Réponse de le 09/03/2012 à 0:34 :
Que Dieu te bénisse.
a écrit le 08/03/2012 à 18:07 :
Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ; l'église catholique aujourd'hui fortement attaquée ne fait qu'apporter de l'eau au moulin de ses détracteurs par des pratiques qui ne devraient vraiment pas avoir cours chez elle , néanmoins est-ce la seule religion a faire preuve de ce genre de faiblesse?
Réponse de le 09/03/2012 à 14:55 :
cela ne regarde que celui qui y croit.
a écrit le 08/03/2012 à 17:07 :
Encore un article "orienté"!Gèrer de l'immobilier, des jardins,des travaux au Vatican,c'est un poste de responsabilité.Sans entrer dans le fond de cette affaire ,dont je nepuis vérifier la véracité, j'affirme que la nomination au poste de Nonce apostolique auprès de gouvernement de la première puissance mondiale ne peut en aucun cas être considéré comme une sanction,mais comme une nomination à un poste de première importance ,vu de la part du pape .Le journaliste n'a-t'il pas "interprété " un peu?
Réponse de le 08/03/2012 à 17:56 :
le Pape et sa déontologie laissent quand même perplexe d'une façon générale!
Réponse de le 08/03/2012 à 18:03 :
En général quand on veut éloigner quelqu"un sans que cela se voir trop, on lui offre un poste bien doré...pour le calmer et justement pour permettre des interprétations comme la votre.
Réponse de le 09/03/2012 à 6:55 :
Sauf que le précedent a connu une mort brutale...
a écrit le 08/03/2012 à 15:57 :
j'ai toujours été intrigué par l'habillement chère du pape et la position du Vatican comme État. J'ai d'une lumière à ce sujet.
Réponse de le 08/03/2012 à 17:14 :
Mon Vieux , tu ne comprends rien.T'as la tete dans la fesse.D'apres ce qui est dit danscet article le Pape n'est pas concerne....Ce sont certains de ses entourages .....Italiens certainmenet,,,,,,qui gaspillent l'argent du vatican......
a écrit le 08/03/2012 à 14:28 :
calmos. çà fait 2ooo ans que c'est comme çà.
Réponse de le 09/03/2012 à 6:57 :
Ah ah ah génial !!
a écrit le 27/01/2012 à 10:32 :
Slogan universel millénaire "IL N Y A DE DIEU QUE POGNON"

"Au nom du Pèze et du Fric et du Saint Bénéfice"
"Amen le Pognon"
Réponse de le 08/03/2012 à 18:07 :
La religion chrétienne n'est pas la seule concernée par ce genre d'abus ; de pllus vous oubliez un peu vite ses oeuvres caritatives gratuites elles qui existent depuis des siècles ; un peu d'objectivité SVP
a écrit le 27/01/2012 à 10:18 :
L'Italie est atteinte d'un mal incurable . La corruption qui est le pire des maux la gangrène inexorablement. Le "berlusconisme" en est l'illustration et c'est un modèle qui s'exporte...
Réponse de le 09/03/2012 à 11:46 :
L'Italie est atteinte d'un mal incurable qui la ronge depuis trois mille ans, comme la Chine, la corruption est nécessaire elle met de l'huile dans le système en permettant à certains de s'enrichir aux dépends des autres ce qui est le principe fondateur de la vie en société.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :