Jean-Louis Borloo jette l'éponge pour les présidentielles

 |   |  653  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le centriste Jean-Louis Borloo a déclaré dimanche qu'il renonçait à se présenter à l'élection présidentielle de 2012 en France.

Jean-Louis Borloo ne sera pas candidat. Il a déclaré dimanche : "cette dynamique des centres n'est pas à mon avis suffisante pour porter une candidature (...) pour être présent au second tour de la présidentielle", a déclaré le président du Parti radical dans le journal de 20 heures sur TF1.

"En mon âme et conscience, j'ai considéré que ce serait une candidature qui apporterait plus de la confusion que des solutions", a-t-il ajouté. "C'est plus facile d'être candidat (...), je crois que c'est plus responsable de prendre la position que je prends."

Jean-Louis Borloo, inspirateur de l'Alliance républicaine, écologiste et sociale (Ares), avait déclaré le mois dernier être "dans la dernière ligne droite" avant sa déclaration de candidature. Crédité d'environ 7% d'intentions de vote dans les sondages, l'ancien ministre de l'Ecologie avait dit vouloir rassembler "au-delà des centres".

Plusieurs dirigeants de la majorité l'avaient mis en garde contre une démarche présentée comme dangereuse pour Nicolas Sarkozy. Jean-Louis Borloo, qui avait quitté le gouvernement avant de prendre ses distances avec l'UMP pour fonder l'Ares, n'en avait pas moins continué à se préparer à une candidature. "L'élection présidentielle étant devant nous, je m'y suis préparé patiemment et méthodiquement avec l'aide de mes amis et j'ai donné rendez-vous aux Français, à l'automne", rappelle-t-il dans une lettre ouverte diffusée dimanche.

"Quelle est la situation aujourd'hui ? Quelle est mon analyse ?", poursuit-il. "Tout d'abord, force est de constater que la dynamique des centres ne s'est pas créée : ni sur le projet, ni sur les hommes. Les raisons en sont multiples : manque de temps, malentendus, incompréhensions."

"J'en prends, évidemment, ma part de responsabilité", lit-on dans sa lettre ouverte. "Sans cette dynamique, je ne vois pas comment une candidature centriste peut prétendre accéder au second tour et l'emporter. Je reste néanmoins convaincu que la France a besoin d'une grande formation humaniste, profondément européenne, assumant pleinement la diversité de notre pays."

L'UMP se réjouit

L'UMP a salué aussitôt la "clairvoyance" de Jean-Louis Borloo, sous la forme d'un communiqué de Sébastien Huyghe, député du Nord et secrétaire national du parti majoritaire.

"La situation engendrée par la crise de notre pays nécessitait de ne pas ajouter de la confusion politique à la confusion économique et financière", écrit-il.

"Les idées portées par Jean-Louis Borloo et ses amis doivent avoir toute leur place dans le programme de l'UMP en cours d'élaboration. Nous devons être tous ensemble derrière Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2012, si celui-ci déclare sa candidature à un second quinquennat", ajoute-t-il.

La majorité présidentielle n'en a cependant pas fini avec les candidatures centristes puisque qu'Hervé Morin, président du Nouveau Centre, caressait lui aussi l'idée de se lancer sous la bannière de l'Ares.

Dans un communiqué diffusé dimanche soir, la formation d'Hervé Morin estime qu'"une expression centriste est plus que jamais nécessaire pour rééquilibrer la majorité et la faire gagner au printemps prochain". Le Nouveau Centre ajoute qu'il se prononcera dans les prochaines semaines sur sa stratégie et le choix de son candidat pour l'élection présidentielle.

Il reste aussi le cas de François Bayrou, président du Modem et "troisième homme" de la présidentielle de 2007, qui a dit en août dernier considérer sa candidature comme une "nécessité".

Dominique de Villepin, lui aussi, se tient prêt et son mouvement, République solidaire, s'est dit dimanche disposé à défendre la cause des centristes. "Le choix de Jean Louis Borloo est logique dans la mesure où il a participé à quasiment tous les gouvernements de Nicolas Sarkozy", dit République solidaire dans un communiqué. "Le courant politique qu'il représente : républicain, social, humaniste, se retrouvera tout naturellement aux côtés de Dominique de Villepin," poursuit le texte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2011 à 17:50 :
un pas en avant un pas en arrière un pas sur le coté ce sont les nouveaux joueurs politiciens... y'a t-il un joueur intègre dans le lot de candidats à la présidentielle ???
a écrit le 03/10/2011 à 19:48 :
Borloo, c'est un opportuniste et un calculateur. Il a vu que ses sondages étaient médiocres; alors, il a fait comme tout politicien français (droite ou Gauche) fait: penser à sa carrière. Connaissant la situation de son ami Sarkozy; il marchande: son soutien et son implication dans la réélection de ce dernier contre la place qu'il convoite depuis tant d'années: Matignon. C'est un politicard français typique: il pense à sa carrière, aux privilèges et aux rémunérations. Quant au peuple; donc les pauvres bougres qui votent pour lui; il en a rien à foutre. Ce mec: avocat de Tapie, menteur et arriviste est une démonstration vivante de l'état lamentable dans lequel la France prépare l'Avenir. Il faut tous les virer (Droite, Gauche etc) et tout revoir...
C'est urgent... Jean-Claude Meslin
a écrit le 03/10/2011 à 13:58 :
Il est peut-être un peu plus malin que les autres, à voir le vent qui tourne beaucoup ces temps-ci ! Il se pourrait que les mêmes qui ont porté Sarko au pouvoir, font tout pour qu'il dégage. Et puis il y a un certain Copé qui nous joue le remake du Chirac-Giscard. Il y a aussi une très grave grise que beaucoup veulent maintenant que se soient les socialistes qui s'y cassent les dents. Ca fait donc beaucoup d'inconues, surtout qu'au mieux il aura bien négocié un bon poste pour le cas ou la droite resterait.
a écrit le 03/10/2011 à 12:09 :
Mr Borloo n'a fait que des bêtises quand il en a eu le pouvoir. Ex : les panneaux solaires et le scandale financier y afférent. Ce n'est pas lui qui a jeté l'éponge, c'est l'éponge qui l'a jeté avec son jus.
Réponse de le 03/10/2011 à 14:31 :

son opinion sur la LGV PACA !!!!
a écrit le 03/10/2011 à 11:06 :
Mr BORLO a vu juste, il n'y a pas de centre en France et encore moins d'accord possible entre la droite et la gauche car ces deux dernières se partagent le pouvoir en accord l'un avec l'autre!!!!!Il aurait du former un nouveau parti qui n'existe que dans les esprits, mais encore en réalité: c'est l'UMPS? LE SEUL PARTI DE CENTRE!!!!!!iLS ONT TROP PEUR DE L'AFFICHER EN GRAND!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 03/10/2011 à 11:06 :
Un non evenement!! il va perdre en credibilité...si tant est qu'il en ait.Il nous a quand meme bien baladé pendant quelques mois!!
a écrit le 03/10/2011 à 11:04 :
Que va bien pouvoir faire Rama Yade ? Retourner sous le giron de Mr Sarkozy ?
a écrit le 03/10/2011 à 10:37 :
Devinez quel est l'hymne national de la Boorlosie (micro-province exotique de la Sarkozie). C'est une chanson d'Alain Souchon : "J'suis bidon"
a écrit le 03/10/2011 à 8:50 :
vraiment ridicule ce Mr borlo il a essayé de nous convaincre pendant 3mois avec un suspens " INSOUTENABLE" avec des sondages entre 5 et 7% il a raison il vaut mieux aller à la pêche que de prendre une claque en 2012 ! borlo je vous aime bien mais de grace il ne faut plus prendre position vous avez été ridicule dans le gouvernement de Mr sarkozy et aujourd'hui que dire !!!
a écrit le 03/10/2011 à 8:48 :
Alors Jean Louis elle etait grosse comment la valise?
Réponse de le 03/10/2011 à 10:55 :
il aura un porte feuille très intéressant si par malheur sarko repasse en 2012 pourtant il y a une autre éventualité : Morin va se presenter et faire 2 % à tout casser..
Si vous voulez un centriste au lieu de la droite ou de la gauche le seul viable et capable c'est Bayrou // n'oubliez pas qu'il était à 18 % en 2007 en 3eme position !!

qu'on se le dise seul le MODEM peut changer la donne : ni droite ni gauche ul reste que le modem ;;;;
Réponse de le 03/10/2011 à 13:08 :
On apprécie ou pas les idées de Monsieur Bayrou mais sa constance au centre mérite le respect.
a écrit le 03/10/2011 à 8:44 :
voici un bel exemple de ventre mou de la representation politique .Lachete et achete ce sont les deux mamelles de Monsieur Borloo et monsieur le President peut le remercier de lui ouvrir les portes du deuxieme tour .Que ne peut on pas faire avec de l'argent .
Merci messieurs de la pietre image que vous donnez de la politique et le "tous pourris" n'en n'est que plus vrai.
Réponse de le 03/10/2011 à 10:59 :
N OUBLIEZ PAS LA SEULE ALTERNATIVE QU'IL RESTE OR PS ET UMP !!
Morin va se presenter et faire 2 % à tout casser..
Si vous voulez un centriste au lieu de la droite ou de la gauche le seul viable et capable c'est Bayrou // n'oubliez pas qu'il était à 18 % en 2007 en 3eme position !!

qu'on se le dise seul le MODEM peut changer la donne : ni droite ni gauche ul reste que le modem ;;;;
a écrit le 03/10/2011 à 8:15 :
Oh là là ce n'est la marque d'un bon bilan de la droite!
a écrit le 03/10/2011 à 8:08 :
Il a raison: Quand on voit le b....l que va être la prochaine législature, autant ne pas trop s'en méler...
a écrit le 03/10/2011 à 7:57 :

un sous marin ..peu credible!!!!!
a écrit le 03/10/2011 à 7:54 :
Borloo n'y va pas? un tsunami politique, comment allons nous nous remettre
Réponse de le 03/10/2011 à 11:00 :
Morin va se presenter et faire 2 % à tout casser..
Si vous voulez un centriste au lieu de la droite ou de la gauche le seul viable et capable c'est Bayrou // n'oubliez pas qu'il était à 18 % en 2007 en 3eme position !!

qu'on se le dise seul le MODEM peut changer la donne : ni droite ni gauche ul reste que le modem ;;;;
a écrit le 03/10/2011 à 7:23 :
Erratum dans le titre il faut lire " le centre jette l'éponge ! " ;o)))
a écrit le 03/10/2011 à 6:56 :
Cette "candidature Borloo" est l'exemple même de la non information montée de toutes pièces par les médias et les communiquants de tous bords. Borloo n'est absolument pas crédible. Tout le monde sait qu'il roule en sous main pour Sarko qui aura beoin de se "rosir" pour le pas être trop plombé par les fachos de la Droite Populaire.
La candidature Borlo c'était un peu: Retnez moi ou je fais un malheur. Un non candidat pour un non programme!
a écrit le 03/10/2011 à 6:05 :
Ce qui serait interessant, c'est de connaître le montant du ''chèque'' !
Réponse de le 03/10/2011 à 6:34 :
Un poste de 1er ministre et de nombreux placards dorés pour ses amis.
a écrit le 03/10/2011 à 6:01 :
Sympathique Jean Louis BORLOO a eu tord de s'acoquiner avec l'Union qui Marche sur le Peuple. Le centre doit s'inscrire dans l'opposition constructive et ne plus jamais se compromettre dans l'Union qui Méprise le Peuple.
Réponse de le 03/10/2011 à 10:54 :
EXACT !! Morin va se presenter et faire 2 % à tout casser..
Si vous voulez un centriste au lieu de la droite ou de la gauche le seul viable et capable c'est Bayrou // n'oubliez pas qu'il était à 18 % en 2007 en 3eme position !!

qu'on se le dise seul le MODEM peut changer la donne : ni droite ni gauche ul reste que le modem ;;;;
a écrit le 03/10/2011 à 5:57 :
Une des qualités d'un "chef" est de prendre la mesure de ce qui est réalisable. Or aujourd'hui il est pratiquement impossible de redresser l'économie dans une Europe qui se dit unie mais dont certains membres ne jouent pas le jeu. Entre une Irlande, des Pays Bas et un Luxembourg qui offrent des avantages fiscaux très intéressants font que beaucoup de nos multinationales milliardaires en bénéfice ne payent pratiquement pas d'impôts sur les bénéfices des entreprises. Les instances Européennes se plaignent que la Grèce ne fait rien pour les rentrées fiscales afin de redresser le pays, mais ce sont justement ces instances Européennes qui ont mis en place les moyens pour échapper à l'impôt.
Sortons de cette Europe de la cata, ou alors mettons tous ses membres au même régime (fiscalité, travail, immigration, enseignement, etc).
Réponse de le 03/10/2011 à 10:58 :
Osons un peu : tous les politique qui ont + de 65 ans deviennent innéligibles ==> renouvellement par des jeunes et gain de sous plus de retraités qui touchent en plus des remunerations de députés ou sénateurs....

Noubliez pas les autres posibilités :: Morin va se presenter et faire 2 % à tout casser..
Si vous voulez un centriste au lieu de la droite ou de la gauche le seul viable et capable c'est Bayrou // n'oubliez pas qu'il était à 18 % en 2007 en 3eme position !!

qu'on se le dise seul le MODEM peut changer la donne : ni droite ni gauche ul reste que le modem ;;;;

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :