British Airways va investir 100 millions de livres dans le web en deux ans

British Airways investira 100 M£ sur le Web en deux ans. Cette enveloppe budgétaire devra être consacrée à trois joint-ventures, dont une ambitionne de devenir une véritable agence de voyage en ligne. Proposant billets d'avions, nuits d'hôtels ou location de véhicules, cette structure devrait adopter un positionnement semblable à ceux développés par les sites Travelocity (808 millions de dollars de CA en 1999) ou Expedia. Cette joint-venture sera lancée en collaboration avec plusieurs compagnies aériennes du vieux continent. Des contacts, plus ou moins avancés, sont actuellement en cours avec Alitalia, Air France, Iberia, KLM, Lufthansa, SAS ou encore SwissAir. British Airways investira également dans l'extension en ligne de son programme de fidélité Air Miles. Le dernier poste de dépense concernera la mise en place d'un portail s'adressant aux passagers réguliers de la compagnie. Opérationnel dès l'été prochain, le service s'ouvrira à l'eCommerce et sera le fruit d'une joint-venture avec « une société majeure du média en ligne et un partenaire technologique ». Avec cette politique dinvestissements, British Airways affiche l'objectif de générer quelque 700 M£ de CA en ligne, pour seulement 45 M£ actuellement. La compagnie aérienne, qui n'écoule aujourd'hui en ligne que 2 % de ses billets, espère que le Web contribuera pour 50 % de son activité de vente dès 2003. La compagnie aérienne mettra enfin également le Web au cur de la gestion de ses ressources humaines, annonçant que 50 % de ses recrutements seffectueront grâce au Web dès mars 2001. Le plan énergique développé par British Airways rappelle celui mis en place en janvier par United Airlines. Le transporteur américain avait alors annoncé la filialisation de son activité eCommerce, doublée d'un partenariat avec Delta Airlines, Continental et Northwest. Un site marchand devrait apparaître à la suite de cette opération, rassemblant les services d'au moins 20 compagnies. L'intérêt des transporteurs aériens pour le Web ne se dément donc pas : il faut dire que le Gartner Group prévoit que le marché de la réservation en ligne générera un volume d'affaires de 30 milliards de dollars d'ici 2001.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.