Kalisto prévoit que 50% de son CA 2002 viendront du web

Kalisto Entertainment, développeur de jeux vidéo sur PC et consoles, et concepteur d'une plate-forme technologique, vient d'annoncer ses résultats pour l'année 1999 ; le CA 1999 est en hausse par rapport à l'année précédente : 108,1 millions de francs contre 54,1 millions de francs en 1998, soit une augmentation de 99,8 %, alors que l'entreprise ne prévoyait de réaliser que 98,1 millions de francs. 80 % du CA enregistré proviennent des royalties et des avances sur les jeux, sommes apportées par les éditeurs, tandis que les 20 % restants sont imputables à la vente de la technologie en direction des développeurs. " Cette augmentation de nos résultats prouve bien que nous avons fait les bons choix stratégiques, explique Nicolas Gaume, président de Kalisto Entertainment. Et notre récente réorientation en direction du Web devrait encore améliorer cet état de fait, même si le Réseau n'a pas eu d'incidence sur nos résultats de l'année dernière. Nos prévisions concernant notre exercice 2000 ont été revues à la hausse, puisque nous pensons pouvoir réaliser 145 MF cette année. "Le producteur de jeux vidéo compte développer des jeux pour les consoles de nouvelles générations (Dreamcast de Sega, X-Box de Microsoft et Playstation 2 de Sony), des consoles qui seront toutes connectables sur Internet. " Nous sommes d'ores et déjà capables de développer sur ces trois supports, avoue Nicolas Gaume. Nous pensons que ce marché est très intéressant et qu'il évoluera fortement dans les prochaines années. Selon nos prévisions, plus de 20 millions de consoles dédiées seront connectées au Web entre 2002 et 2003, ainsi que 300 millions d'Internautes sur PC, lesquels seront des joueurs en ligne réguliers. En vertu de ce constat, nous évaluons à 50 % de notre CA la part d'Internet dans nos résultats en 2002. "D'ores et déjà présent sur le Web grâce à Sportners, Kalisto compte lier prochainement des partenariats avec des opérateurs télécoms, des fournisseurs d'accès ou encore des portails. " Notre objectif est clairement de mettre en place notre propre communauté de joueurs en ligne, explique Henri Magalon, directeur onLine de Kalisto. Notre présence sur Internet nous permettra d'asseoir notre marque et d'améliorer notre image auprès des joueurs et des éditeurs de jeux. Par contre, nous ne comptons pas développer notre plate-forme de jeu en ligne, car ce n'est pas notre rôle, mais plutôt celui des éditeurs. "En revanche, Kalisto s'intéresse de près aux nouvelles technologies comme le haut débit, le WAP et la télévision interactive. " Ce sont des opportunités auxquelles il faut penser ", ajoute Nicolas Gaume. Le président de Kalisto s'attache également à développer son offre dans les pays du monde où Kalisto n'est pas présent. L'exportation de l'entreprise, notamment en Chine et aux États-Unis, le développement de jeux et de son activité OnLine, ainsi que la mise en place de nouveaux studios, justifient une levée de fonds, prévue pour le mois d'avril. Le montant de ce tour de table n'a pas été communiqué, mais ce sont des entreprises du marché du jeu vidéo qui devrait apporter les capitaux. SA au capital de 16 MF, Kalisto est coté au Nouveau marché. L'action était valorisée à 209 E le 24 mars dernier (contre 247 E la veille, soit une baisse de 15,38 %). Elle a fait un bond de 217,28 % depuis le début de l'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.