Warren Buffet investit 100 millions de dollars dans Level 3

 |   |  411  mots
Allant à contre-courant de sa stratégie d'investissement habituelle, le septuagénaire patron du fonds d'investissement Berkshire Hathaway vient de mettre 100 millions de dollars dans l'opérateur de fibre optique Level 3. Au total, Level 3 a vendu pour 500 millions de dollars d'obligations à trois fonds d'investissement, dont celui de Warren Buffet. A ses côtés, Longleaf Partners Funds injectera 300 millions de dollars et Legg Mason Fund Management, deuxième actionnaire de la société avec 5% des parts (derrière le patron du groupe, Walter Scott), investira 100 millions de dollars.L'entrée de Warren Buffet dans Level 3 est la plus étonnante. Le célèbre investisseur, surnommé le "sage d'Omaha", était toujours resté à l'écart de la Nouvelle Economie. Même s'il connaît de longue date le PDG de Level 3, Walter Scott, qui est membre du conseil de surveillance de Berkshire Hathaway, il s'était jusque là refusé de participer à la société que ce dernier a créée en 1998, comme le précise le Wall Street Journal. A Wall Street, Warren Buffet est surtout connu pour investir dans des secteurs d'activité classiques avec des barrières à l'entrée élevées. Le titre de son fonds, dont il détient 31%, a gagné 65.000% depuis 1965, date à laquelle il a commencé à s'en occuper. En tout cas, les 500 millions de dollars de cash sont les bienvenus pour Level 3 qui a du mal à résister à la crise des télécommunications. Les obligations vendues lundi représentent un montant total de 9% de la dette obligataire du groupe. Elles sont convertibles en actions à tout moment à un prix de 3,41 dollars.L'argent doit servir à financer d'éventuelles acquisitions, aux dépenses courantes et d'investissement, selon le communiqué. "Il ne s'agit pas de boucher les trous", a précisé Walter Scott au quotidien des affaires américain. Pourtant, financièrement, Level 3 n'est guère mieux loti que ses concurrents. Il a dépensé des milliards de dollars pour construire dans le monde un réseau de fibre optique de 18.500 miles. Aujourd'hui, il est endetté à hauteur de 6,5 milliards de dollars et inquiétait ces derniers jours certains analystes. Merrill Lynch a ainsi revu fin juin sa recommandation à la baisse, passant de "neutre" à "vendre". La banque d'affaires se montrait sceptique sur la capacité de l'opérateur à dégager des cash-flows d'ici trois ans. Or, en 2005, il devra couvrir 550 millions de dollars d'intérêts financiers annuels et 250 millions de dollars de dépenses d'investissements, les échéances de sa dette s'étalant entre 2005 et 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :