Accueil chaleureux en Bourse pour l'Italien Terna

 |  | 310 mots
Lecture 2 min.
Alors que le processus d'introduction en Bourse de l'Allemand Postbank ou encore du Français Snecma a été laborieux, l'Italien Terna a bénéficié d'un meilleur accueil. L'engouement des investisseurs s'est manifesté lors du placement des 870 millions de titres Terna mis en vente par Enel (43,5% du capital), maison mère de la société, la semaine dernière. La demande des institutionnels, comme les particuliers, a ainsi dépassé de trois fois l'offre totale de titres. Pour sa première cotation, le titre du spécialiste des réseaux électriques a terminé la séance en hausse de 3,82%, à 1,77 euro. L'intérêt du marché pour Terna semble s'expliquer par le prix raisonnable d'introduction qui a été retenu, à 1,70 euro (la fourchette de prix initiale était comprise entre 1,62 et 1,85 euro). Un prix qui valorise l'opération à 1,48 milliard d'euros.Mais la Bourse paraît être aussi séduite par la qualité intrinsèque de la société. Et pour cause. Terna détient un quasi-monopole sur le réseau électrique italien, et possède 94% du réseau à haute et moyenne tension. Cette situation exceptionnelle assure à la société un revenu récurrent, dont 93% provient d'activités réglementées. Sans compter que la rentabilité nette du groupe s'affichait à 18,8% en 2003. Enfin, une autre facette de l'action vient conforter l'intérêt des opérateurs : le potentiel spéculatif du titre d'ici un an. En effet, à l'horizon 2005, Terna doit fusionner avec une partie des activités du réseau public de distribution d'électricité en Italie (GRTN). Cela aura pour conséquence ultérieure d'éclater l'actionnariat du groupe, encore détenu à 56,5% par Enel. De fait, au plus tard le 1er juillet 2007, sa maison mère aura l'obligation de réduire sa participation à moins de 20% du capital du groupe. En outre, aucun autre investisseur n'aura le droit de détenir plus de 5% du capital.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :