La direction d'Altran à nouveau sur la selette

 |  | 322 mots
Lecture 2 min.
Le feuilleton judiciaire d'Altran continue. Alain Rougagnou, ancien directeur financier du groupe français de conseil en technologies, a été mis en examen et écroué par le juge du pôle financier de Paris Philippe Couroye, dans le cadre d'une enquête visant notamment à déterminer si le groupe a publié de fausses informations.Alain Rougagnou a ensuite été placé en détention provisoire par un juge des libertés et de la détention (JLD). Fin avril, le groupe avait annoncé la démission de cet ancien directeur financier, également ancien secrétaire général, ainsi que celle du directeur général Frédéric Bonan. Altran avait alors également indiqué qu'un rapport externe réalisé à sa demande avait fait apparaître des erreurs comptables au sein de certaines filiales. La mise en examen de l'ex-directeur financier intervient après celle d'un responsable du contrôle de gestion du groupe, Herbert Massenet. Le 30 janvier, une information judiciaire visant Altran avait été ouverte pour "abus de biens sociaux, complicité et recel, ainsi que pour publication de fausses informations" et confiée au juge Courroye. Auparavant, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire, après le signalement par les commissaires aux comptes de possibles irrégularités dans la présentation des comptes. En novembre 2002, le groupe avait été contraint de revoir à la baisse ses résultats pour le premier semestre 2002 au terme d'un audit des comptes de la société. La justice cherche notamment à savoir si des manipulations comptables sont intervenues dans le but de gonfler le chiffre d'affaires. Elle cherche en particulier à déterminer si des filiales d'Altran ont reçu l'ordre de faire remonter des comptes améliorés en émettant de fausses "factures à établir", c'est-à-dire des factures délivrées sans bon d'engagement pour un montant avoisinant les 70 millions d'euros. A la Bourse de Paris, le titre Altran a gagné 1,87% lundi, à 9,78 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :