Les résultats de Nike dopés par la faiblesse du dollar

 |  | 287 mots
Lecture 1 min.
La chute du billet vert arrange les affaires de nombreuses entreprises américaines. Parmi elles: Nike. Le fabricant d'articles de sport a enregistré un résultat net de 305 millions de dollars au quatrième trimestre de son exercice 2003-2004. Cette hausse de 23,8% par rapport à la même période de 2002-2003 est en grande partie lié aux effets de change favorables. Ce chiffre est supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice de 290 millions de dollars environ.L'activité à l'international - soutenue par la faiblesse du dollar - a permis à Nike de faire progresser ses ventes de près de 17% en un an. Celles-ci s'élèvent à 3,5 milliards de dollars sur le quatrième trimestre. Les ventes aux Etats-Unis ont progressé plus modestement: +6% sur un an à 1,3 milliard de dollars. Selon la direction, l'acquisition - et l'intégration dans les comptes - de Converse explique aussi la hausse des bénéfices. Sur l'ensemble de l'exercice 2003-2004, Nike a vu son bénéfice net doubler, à 945,6 millions de dollars. Le bénéfice précédent avait été, il est vrai, lourdement amputé par une charge exceptionnelle liée à un changement de méthode comptable. Le chiffre d'affaires sur l'exercice 2003-2004 a de son côté progressé de 15%, à 12,3 milliards de dollars.Pour l'avenir, Nike est plus que serein. Les commandes pour livraison de juin à novembre totalisent déjà 5,5 milliards de dollars, soit presque 11% de plus que l'année dernière à la même période. Le groupe a par ailleurs annoncé un programme de rachat d'actions sur quatre ans, d'un montant total de 1,5 milliard de dollars.Après la publication de ces résultats, le titre Nike progressait de 4,12% à 75,38 dollars, à New York, à mi-séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :