John Reed rempile pour un an à la tête du Nyse

Pressé de retourner goûter aux joies de la retraite, John Reed va devoir patienter. L'ancien PDG de Citibank, nommé le 18 décembre président par intérim du conseil d'administration du New York Stock Exchange (NYSE), a accepté de devenir président de plein droit du conseil d'administration de la première place financière mondiale. Il restera à ce poste jusqu'à la tenue de l'assemblée générale des actionnaires d'avril 2005.Le fait que John Reed ait accepté de rempiler pour un an, alors même qu'il n'avait pas fait mystère de son souhait de reprendre le cours normal de sa retraite, laisse supposer selon certains observateurs que le NYSE rencontre des difficultés à trouver le candidat idéal pour prendre les commandes d'une institution à la réputation écornée par le scandale de la rémunération de son ex-PDG, Dick Grasso.Ce dernier avait été contraint de démissionner après le tollé provoqué par la divulgation du montant de sa rémunération: 140 millions de dollars... Plusieurs administrateurs du NYSE avaient démissionné dans le sillage de Dick Grasso, dont le PDG de DaimlerChrysler, et Carl McCall, qui présidait le comité chargé de la rémunération des dirigeants. Un peu plus de six mois après le départ de Dick Grasso, le NYSE s'est doté d'une nouvelle direction : John Thain, numéro deux de Goldman Sachs, occupe le fauteuil de PDG à côté de John Reed qui dirige le conseil d'administration. La Bourse de New York a aussi institué de nouvelle règles de gouvernance et réorganisé ses règles de transaction. Le NYSE dispose désormais d'un an pour trouver un successeur à John Reed.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.