Nerveux, les marchés corrigent violemment

Fin de séance pénible. Relativement résistant jusque-là, le CAC 40 a décroché peu après 16h30. Il termine en baisse de 2,40% à 3.573,84 points. Dans les salles de marchés, les traders n'avancent pas d'explication particulière, si ce n'est la baisse du Dow Jones (-0,86%) et du Nasdaq (-1,30%) et la crainte de nouveaux attentats après les attaques de la semaine dernière à Madrid. Un gérant parle d'"affolement". Enfin, un analyste technique fait remarquer que de nombreuses valeurs sont revenues à des niveaux planchers ce qui fait craindre une correction plus violente s'ils sont cassés.Forte correction également à Francfort, où le Dax perd 2,67% à 3.810 points. En Espagne, en plus du choc des attentats, le marché doit "digérer" la victoire du parti socialiste lors des élections législatives. L'Ibex, l'indice de la Bourse de Madrid, chute de 4,15%. Londres est plus résistant, avec un Footsie en baisse de 0,88% à 4.428 points. L'euro cote 1,2237 dollar mais est monté à 1,2317 cet après-midi. A New York, le brut flirte avec les 37 dollars le baril.Aux Etats-Unis, la production industrielle a progressé de 0,7 point en février, mieux que l'amélioration de 0,4 point attendu. Elle s'élève à 76,6%. Le taux d'utilisation des capacités atteint 76,6% contre 76,1% en janvier, son plus haut niveau depuis août 2001. En revanche, après le record du mois de février (42,1), l'indice de la Fed de New York s'est nettement replié en mars à 23,5, en dessous des attentes (38).La fin de séance a été particulièrement éprouvante pour Alcatel et Vivendi Universal. Plus forte baisse du CAC 40, le titre du premier chute de 5,87% à 12,34 euros. Le secteur est chahuté après la mise à l'écart du directeur financier et du contrôleur de gestion du canadien Nortel dans l'attente des conclusions d'une enquête indépendante diligentée après le report des résultats 2003. Un temps réservé à la baisse, Vivendi Universal lâche 5,42% à 20,95 euros.Les valeurs liées au secteur du tourisme et des transports ont également souffert. Le Club Mediterranée perd 6,25% à 33,74 euros, Penauille Polyservices 6,98% à 10,40 euros, Amadeus 6,39% à 4,38 euros, Euro Disney chute de 10% à 45 centimes, réservé à la baisse.Les valeurs technologiques sont sous pression : Altran recule de 9,47% à 8,60 euros, Gemplus 7,61% à 1,82 euro ou bien encore GFI Informatique 6,22% à 6,48 euros.Chez STMicroelectronics, le président Pasquale Pistorio laissera la place, après l'assemblée générale de 2005, à Carlo Bozzoti au poste de membre unique du Directoire et Président CEO du fabricant de semi-conducteurs. Le français Alain Dutheil est nommé COO (Chief Operating Officer) sous la responsabilité du Président et CEO. Le titre recule de 3,84% à 19,05 euros.En hausse ce matin, Thales décroche de 2,42% à 29,04 euros. Le résultat net du groupe de défense et d'électronique ressort à 112 millions, quasi stable par rapport aux 111 millions de l'exercice précédent. C'est mieux que ce qu'attendait le consensus de marché. Le bénéfice d'exploitation progresse de 16,9%, à 698 millions d'euros, mais la performance est ramenée à 5% si l'on excepte l'impact du litige Euromissile enregistré dans les comptes de 2002. Pour 2004, le groupe d'électronique de défense anticipe une croissance modeste de son chiffre d'affaires, à périmètre et taux de change constant. Le résultat devrait à nouveau progresser, avant une amélioration significative en 2005-2006.Lagardère recule de 2,77% à 44,98 euros. Le groupe de communication annonce un bénéfice net annuel de 334 millions d'euros, contre une perte de 291 millions. Le résultat d'exploitation ressort à 671 millions et à 427 millions dans la branche média. Un dividende net en hausse de 10% sera versé, à 0,90 euro.Veolia Environnement baisse de 1,04% à 22,73 euros. Le groupe est en pourparlers pour céder ses titres FCC à Esther Koplowitz, actuelle présidente de la société espagnole.Rares valeurs à échapper à la baisse, Pernod Ricard (+0,05% à 96, 85 euros), Remy Cointreau (+0,43% à 27,88 euros) ou bien encore Ipsos (+0,89% à 73,40 euros).Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.