Une séance en dents de scie, mais un solde négatif

Fin de séance un peu décevante à Paris. Le CAC 40 termine en baisse de 0,41%, à 3.674,28 points, après une tendance plutôt erratique tout au long de la journée. Les statistiques du jour, aux Etats-Unis, ont eu raison des brèves incursions en territoire positif de la matinée. L'indice parisien a ainsi été chahuté vers 16 heures, après la publication de deux chiffres économiques outre-Atlantique. Tout d'abord l'indice du Michigan, ressorti en hausse en deuxième estimation, à 94,2 contre 93,2 quinze jours plus tôt et 95,8 en mars. Mais la composante mesurant les anticipations sur les douze prochains mois recule à 87,3, contre 88,8 le mois dernier. Le sous-indice de la perception de la situation actuelle de l'économie baisse à 105 contre 106,8. Quelques minutes plus tard, l'indice d'activité PMI de Chicago a en revanche bondi à 63,9 en avril après une baisse de 6 points à 57,6 en mars. Surtout, le sous-indice de l'emploi a progressé à 50,9 contre 42,9 en mars. A 14h30, on avait appris que les dépenses des ménages avaient augmenté de 0,4% en mars, après une hausse de 0,4% en février. C'est un peu moins que les 0,7% attendus. En revanche, les revenus ont un peu plus progressé que prévu (+0,4% contre +0,3% du consensus).Les volumes ont été étoffés, à 6,6 milliards d'euros en ce jour d'expiration de l'échéance avril des contrats futures CAC 40. Sur le marché des changes, l'euro remonte légèrement face au dollar à 1,1982, contre 1,1966 hier soir.Plus forte hausse du CAC 40, Sanofi-Synthélabo progresse de 3,92% à 53 euros. Dans une étude, Morgan Stanley estime que la valeur constitue une "opportunité d'investissement très attractive". Aventis prend pour sa part 2,67% à 63,55 euros. Le groupe franco-allemand estime que l'offre publique de Sanofi sera achevée vers la fin du mois de juin.A l'inverse, au SRD, Business Objects chute de 21,74% à 18,86 euros. L'éditeur de logiciels a dégagé un bénéfice net de 3,3 millions de dollars au premier trimestre, contre 8,8 millions un an plus tôt, soit 4 cents par action alors que les analystes attendaient 10 cents. Le groupe précise que son résultat a été grevé par un effet de change négatif. Pour le deuxième trimestre, le groupe table sur un bénéfice par action nettement inférieur aux prévisions des analystes.En hausse ce matin, Alcatel a décroché en début d'après-midi et termine en baisse de 4,31% à 12,43 euros. L'équipementier télécom a pourtant dégagé un bénéfice de 134 millions d'euros sur les trois mois à fin mars, son premier profit trimestriel depuis trois ans. Le résultat d'exploitation est positif de 80 millions d'euros, à comparer à un déficit de 150 millions sur la même période de l'an dernier. Alcatel relève ses perspectives de croissance du chiffre d'affaires pour le trimestre en cours et l'ensemble de l'année. Mais les analystes attendaient, semble-t-il, un meilleur niveau d'activité pour les trois premiers mois de l'année. Atos abandonne 7,11% à 48,35 euros. Schlumberger a annoncé avoir l'intention de vendre le solde de sa participation de 14,5% dans la SSII française. En revanche, Ubi Soft prend 0,91% à 22,11 euros. L'éditeur de jeux vidéo a enregistré une croissance de 12% de son chiffre d'affaires 2003-2004. Le groupe fait par ailleurs état de "perspectives très favorables sur l'exercice 2004-2005". L'Oréal cède 0,40% à 62,90 euros. Son PDG Lindsay Owen-Jones a déclaré hier à l'assemblée générale du groupe qu'il tablait sur une croissance d'au moins 10% du bénéfice avant impôts cette année. Par ailleurs, l'assemblée a voté la fusion par absorption de son principal actionnaire Gesperal, holding de la famille Bettencourt et de Nestlé.Eurodisney perd 4,55% à 42 centimes d'euros. Le groupe de loisirs a creusé sa perte à 108,9 millions d'euros au premier semestre 2003-2004. Le chiffre d'affaires des parcs du groupe progresse de 6% à 217,4 millions d'euros, tandis que celui des hôtels reculait de 5% à 188,9 millions.TF1 baisse de 1,11% à 25,77 euros. Le groupe de télévision a pourtant enregistré une hausse de 6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. TF1 ajoute que les recettes publicitaires nettes devraient progresser de 5 à 6% au cours du premier semestre.Peugeot prend 0,54% à 44,82 euros. Le constructeur automobile fait état d'un repli de 0,6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Hors effet de change, l'activité croît de 0,2%. Les ventes mondiales du groupe ont augmenté de 0,3%. Le directeur financier du constructeur automobile a indiqué que, en raison d'une conjoncture encore incertaine, il n'était pas question de modifier les perspectives pour 2004, à savoir une croissance modérée du chiffre d'affaires avec une marge opérationnelle d'environ 4%. Les marchés ont été rassurés.Enfin, Total lâche 0,45% à 154,30 euros. Le groupe pétrolier ne discute pas d'une fusion avec le russe Sibneft, a déclaré Christophe de Margerie, directeur général du pôle exploration et production de Total. Des sources proches du dossier citées par Reuters indiquaient hier que Total va engager la banque d'affaires Lehman pour le conseiller dans une éventuelle prise de participation dans Sibneft. Lundi, le Financial Times écrivait que le Kremlin aurait donné son accord de principe à une prise de participation de Total dans le groupe pétrolier russe.Denis Lantoine Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.