La consolidation se poursuit, Capgemini épargné

En baisse dès le début de journée, les marchés européens ont touché un point bas peu après 14h30, à l'annonce d'une progression de 4,2% du PIB des Etats-Unis au premier trimestre. Une croissance inférieure au consensus établi par Reuters qui tablait sur une croissance de 5% en rythme annuel, après 4,1% sur les trois derniers mois de 2003. Les places européennes ont tenté, après l'ouverture de Wall Street, de se redresser avec des succès mitigés. Si le Footsie grapille 0,06% à 4.522 points, le Dax recule de 1,4% à 4.008 points et à Paris, le CAC 40 termine en baisse de 0,89% à 3.689 points dans un volume d'affaires de 5,37 milliards d'euros, gonflé par plusieurs applications. Côté devise, l'euro s'est renforcé face au billet vert après la publication du PIB américain. Ce soir, il faut 1,1942 dollar pour un euro.Parmi les valeurs qui se distinguent à la Bourse de Paris, on retrouve le secteur des pharmaceutiques. Sanofi-Synthélabo prend 2,47% à 51 euros et Aventis gagne 1,81% à 61,9 euros après plusieurs séances consécutives de repli. Le groupe pharmaceutique fait état d'une progression de 14,6% de son bénéfice net au premier trimestre. Aventis confirme tabler pour 2004 sur une croissance de l'ordre de 15% de son bénéfice par action et de 6 à 7% de son chiffre d'affaires. Son directeur financier a annoncé ce matin que le principal actionnaire du groupe, Kuweit Petroleum Corp, qui n'a pas voté la fusion avec Sanofi-Synthélabo, n'avait exprimé "aucune objection particulière" à cette offre. L'Oréal, actionnaire de Sanofi, en profite et prend 0,32% à 63,15 euros.Egalement bien orienté, Capgemini monte 4,72% à 30,39 euros. La SSII a annoncé, lors de son assemblée générale, un chiffre d'affaires préliminaire de 1,477 milliard d'euros pour son premier trimestre. France Télécom perd 2,17% à 20,30 euros. L'opérateur historique a déclaré que la fusion avec Wanadoo donnera lieu à la création de 65 millions d'actions sans entraîner sa privatisation. La participation de l'Etat sera ainsi diluée à 52,5%, contre 53,2% auparavant. France Télécom a annoncé une progression de 16,3% de son résultat d'exploitation au premier trimestre. Le groupe confirme ses objectifs annuels, à savoir une croissance de 3 à 5% du chiffre d'affaires pro forma et un résultat d'exploitation avant amortissements "supérieur" à 18 milliards d'euros. De son côté, Wanadoo perd 7,32% à 8,1 euros.Equant abandonne 13,65% à 6,45 euros, accusant ainsi la plus mauvaise performance du SRD. L'opérateur de télécommunications à haut débit, filiale de France Télécom, a enregistré une baisse de 4,2% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Le groupe indique que ses facturations ont pâti d'une baisse des prix. Equant ajoute que son chiffre d'affaires de l'ensemble de l'exercice sera inférieur à celui de 2003.Arcelor recule de 3,35% à 13,84 euros, affecté par la crainte d'une forte réduction des importations d'acier de la part de la Chine. Pékin envisage notamment de réduire ses investissements afin d'éviter le risque d'une surchauffe de son économie. Alstom lâche 5,06% à 1,69 euro. Nicolas Sarkozy rencontrera lundi prochain Mario Monti, le commissaire européen en charge de la concurrence, pour tenter de le convaincre d'avaliser le plan de sauvetage du groupe.Dassault Systèmes avance de 2,29% à 34,43 euros. L'éditeur de logiciels d'aide à la conception a vu son bénéfice net progresser de 26,4% au premier trimestre. Pour l'ensemble de l'année, le groupe table sur un chiffre d'affaires d'environ 785 millions d'euros et sur un résultat net par action avant coûts d'acquisition de 1,30 à 1,32 euro.Total perd 1,77% à 155 euros. Le groupe n'envisage pas d'ajuster ses estimations de réserves et confirme tabler sur une croissance de 4% par an de sa production d'ici à 2008. Par ailleurs, Total va engager la banque d'affaires Lehman pour le conseiller dans la perspective de l'éventuelle acquisition de 25% du capital du russe Sibneft, rapporte l'agence Reuters en citant des sources proches du dossier. Total et Lehman se sont refusés à tout commentaire. Le Financial Times écrivait en début de semaine que le Kremlin aurait donné son accord de principe à une prise de participation du groupe pétrolier français dans Sibneft.Dexia baisse de 0,72% à 13,82 euros. La banque franco-belge a engagé des pourparlers en vue de la cession de sa filiale néerlandaise Kempen à un groupe d'investisseurs et sa direction. Cette cession s'inscrit dans le cadre de la politique de recentrage de la banque, ajoute Dexia.Havas se replie de 1,06% à 4,66 euros. Le groupe de publicité a enregistré une baisse de 11,1% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. La croissance organique est de 0,7%. Havas ambitionne de relever en 2004 "le double défi d'une croissance organique positive et d'une forte amélioration de notre profitabilité".Accor perd 0,59% à 35,41 euros. Le groupe hôtelier a fait état d'une croissance de 2,6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. A données comparables, la hausse est de 4,3%. S'il juge ces chiffres encourageants, Accor ne fournit pas de prévisions pour le reste de l'exercice.Enfin, Penauille Polyservices recule de 4,78% à 10,55 euros. Le groupe de services aéroportuaires a annoncé un repli de 7,6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Penauille a par ailleurs remporté un contrat de dix ans pour le ravitaillement en carburant de la compagnie aérienne américaine Nortwest sur l'aéroport de Détroit. Le montant de l'accord n'a pas été révélé.Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.