Séance de consolidation, Nokia et Rhodia attaqués

En baisse tout au long de la séance, le marché parisien a accentué son recul après l'avertissement de Nokia sur son résultat trimestriel. Les investisseurs ont alors pris une partie de leurs bénéfices sur les valeurs technologiques. L'ouverture en baisse des places américaines a accentué la tendance et, à la clôture, le CAC 40 abandonne 0,93% à 3.746 points dans un volume d'affaires de 4,05 milliards d'euros. A Londres, le Footsie perd 0,18% à 4.472 points et, à Francfort, le Dax perd 0,64% à 4.022 points. Du côté des changes, l'euro se négocie ce soir à 1,2065 dollar contre 1,2012 hier soir à New-York. Plus forte baisse du SRD, Nokia chute de 17,06% à 14,49 euros. Le groupe finlandais, premier constructeur mondial de téléphones portables, a indiqué que son bénéfice par action du premier trimestre serait dans le bas de la fourchette de ses prévisions et que son chiffre d'affaires baisserait de 2% par rapport à la même période de l'année dernière.Tout le secteur technologique est malmené par cette annonce: STMicroelectronics abandonne 4,76% à 19,41 euros, signant la plus forte baisse du CAC 40 et Alcatel abandonne 1,5% à 13,75 euros.Egalement affecté, Cap Gemini baisse de 4,54% à 30,71 euros. La Deutsche Bank n'est plus à l'achat sur Cap Gemini. Le bureau d'études a dégradé d'"achat" à "conserver" sa recommandation sur le groupe, tout en réduisant son objectif de cours sur la valeur de 45 à 32 euros. Altran Technologies abandonne 4,3% à 8,68 euros. La SSII présentera ses comptes 2003 après la clôture du marché.L'actualité boursière a également été alimentée par l'annonce de la prochaine augmentation de capital de Rhodia. Cette opération capitalistique se fera au prix de 1,05 euro par action alors que le titre tombe ce soir de 12,18% à 2,09 euros. 448 millions de nouvelles actions devraient être créées, soit 3,5 fois plus qu'actuellement. Il va également lancer une émission obligataire de 600 millions d'euros.France Télécom perd 1,83% à 21,5 euros. La cour d'appel de Paris a rejeté les recours déposés par les actionnaires minoritaires contre le feu vert donné par les autorités boursières à l'offre publique de retrait de l'opérateur sur sa filiale Orange. L'action de cette dernière reste suspendue de cotation.BNP Paribas baisse de 0,76% à 52,25 euros. La banque a confirmé que le procureur de Manhattan avait ouvert une enquête sur sa filiale américaine sur d'éventuelles pratiques irrégulières.EADS baisse de 2,25% à 18,72 euros. Airbus a pourtant annoncé une commande ferme de 15 appareils par la compagnie aérienne à bas coûts Independence Air. Cette commande fait suite à la signature en novembre par sa maison-mère Atlantic Coast d'une lettre d'intention portant sur 25 avions. Airbus a annoncé avoir livré 67 appareils au premier trimestre.Aventis lâche 1,42% à 62,6 euros. L'autorité des marchés financiers (AMF) devrait ouvrir une enquête sur les bons de souscription proposés par le groupe à ses actionnaires afin de savoir s'ils n'enfreignent pas les règles des offres publiques d'échange, rapporte le Financial Times. Ces bons de souscription sont censés couvrir le risque de copie générique aux Etats-Unis du Plavix de son rival et prédateur Sanofi-Synthélabo. Ce dernier cède 2,1% à 53,5 euros. Sanofi a annoncé avoir déposé la notification de son offre sur Aventis à la Federal Trade Commission, l'autorité américaine de la concurrence. Contre la tendance, Renault s'illustre avec un gain de 1,36% à 59,7 euros, signant la meilleure performance du CAC 40. A l'inverse, Valeo recule de 4,58% à 33,56 euros. Deutsche Bank a dégradé le titre de l'équipementier automobile d'"achat" à "conserver". Le président du groupe n'attend pas de véritable reprise du marché automobile et de son activité avant 2005. Lors de l'assemblée générale de l'équipementier, M. Morin a indiqué que "2004 sera de nouveau une année de gestion" et estime que si une légère reprise est possible au second semestre, elle comblera, au mieux, le premier semestre.Enfin, Carrefour et Sodexho sont en net repli à la veille de la présentation de leurs chiffres d'affaires trimestriel pour le premier et semestriel pour le second. Le titre du distributeur recule de 2,41% à 40,12 euros et celui du spécialiste de la restauration collective perd 1,79% à 25,28 euros.Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.