Le CAC 40 en hausse malgré la baisse à Wall Street

Et de six ! La Bourse de Paris en est à sa sixième hausse consécutive. Ce soir, le CAC 40 gagne 0,10% à 3.681,56 points. L'indice s'est bien repris sur la fin. Quelques minutes avant le fixage de clôture, le CAC 40 perdait encore 0,05%. A New York, le Dow Jones se replie de 0,29% à 10.706 points. Le Nasdaq baisse de 0,30% à 2.083 points. A Francfort, le Dax perd 0,01% à 4.121 points. A Londres, le Footsie recule de 0,42% à 4.377 points. Sur le marché des changes, l'euro reste fort par rapport au billet vert, à 1,2820 dollar.Des statistiques américaines décevantes ont fait virer les marchés financiers dans le rouge dans l'après-midi. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 6.000 à 363.000, là où les économistes attendaient une baisse à 345.000. Les ventes au détail ont quant à elles diminué de 0,3% dans leur ensemble en janvier, et augmenté de 0,9% hors automobile. Enfin, les stocks des entreprises ont augmenté de 0,3% en décembre après une hausse relevée à 0,4% en novembre. Mais le ratio stocks sur ventes est à un plus bas historique à 1,34 mois.S'exprimant devant la Commission bancaire du Sénat, Alan Greenspan s'est voulu optimiste, même s'il s'est inquiété du marché de l'emploi aux Etats-Unis. Le président de la Réserve fédérale a pointé du doigt le caractère atypique de la reprise économique américaine, avec un emploi stagnant malgré une croissance soutenue. Un paradoxe lié principalement aux très forts gains de productivité des enteprises américaines ces derniers mois. Le ralentissement du rythme de croissance des gains de productivité devrait permettre d'accélérer les créations d'emplois dans les semaines qui viennent. Alan Greenspan a par ailleurs indiqué qu'il était toujours favorable aux baisses d'impôts et que le déficit budgétaire doit avant tout être comblé par une réduction des dépense fédérales. Hier, le président de la Réserve fédérale a estimé que les taux d'intérêt américains sont à un "niveau approprié" compte tenu du rythme de croissance et de l'inflation aux Etats-Unis.En Europe, sur le plan économique, la France et l'Allemagne ont vu leurs PIB progresser de respectivement 0,2 et 0,5% au quatrième trimestre, et de 0,2% sur l'ensemble de 2003. Sans surprise, la Banque centrale européenne a réitéré ses inquiétudes face à la faiblesse du dollar tout en répétant que le niveau actuel de ses taux était approprié.Plus forte baisse du CAC 40, la Société Générale recule de 3% à 72,65 euros. La banque a réalisé un bénéfice net de 2,49 milliards d'euros l'an dernier, en hausse de 78,4% par rapport à l'exercice 2002, notamment grâce à une baisse des provisions. Les professionnels indiquent également que si le bénéfice net est supérieur aux attentes, le résultat d'exploitation est conforme.Thomson perd encore 1,80% à 16,35 euros. Après les résultats d'hier, de nombreux analystes ont abaissé leur recommandation sur le titre du groupe d'électronique.Michelin perd 1,84% à 37,27 euros. Le chiffre d'affaires 2003 du fabricant de pneumatiques s'élève à 15,37 milliards d'euros, en baisse de 1,8%. Hors effet de change, il progresse de 5%. Par ailleurs, les ventes d'automobiles ont diminué de 1,6% le mois dernier en Europe occidentale. Les ventes de PSA ont reculé de 8,6% et celles de Renault de 2,8%. Peugeot est inchangé à 39,52 euros et Renault perd 1,10% à 53,95 euros. L'équipementier Faurecia recule de 0,73% à 61,35 euros. SG Securities a dégradé le titre de "conserver" à "vendre".Havas perd 4,04% à 4,75 euros. L'agence de publicité prévient que son résultat d'exploitation 2003 sera inférieur aux attentes avec une marge légèrement supérieure à 8%. L'an dernier, le groupe a dégagé une marge brute de 1,64 milliard d'euros, en baisse de 5,7% à périmètre et taux de change constants. Havas table sur un retour de la croissance interne cette année et sur une forte amélioration de sa productivité. Publicis gagne en revanche 0,42% à 28,82 euros. La marge brute du numéro quatre mondial de la pub a progressé de 2% en 2003 à 3,86 milliards d'euros, à données comparables. Le groupe de publicité confirme son objectif de marge de 15% pour le second semestre 2003 et pour l'ensemble de 2004.Oberthur Card Systems abandonne 2,60% à 7,50 euros, malgré l'annonce que son résultat d'exploitation 2003 sera supérieur aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du fabricant de cartes à puce a baissé de 2,2%, à 430,1 millions d'euros, en 2003. A périmètre et taux de change constants, l'activité progresse de 5,6%.Plus forte hausse du CAC 40, Arcelor s'adjuge 5,17% à 14,84 euros. Le secteur européen de l'acier profite de l'annonce d'un accord salarial en Allemagne où les métallurgistes menaçaient de faire grève. Par ailleurs, les prix de l'acier ont fortement augmenté depuis la semaine dernière, confirmant la tendance de ces derniers mois. Arcelor devrait ainsi annoncer de bons résultats annuels mercredi prochain.France Télécom gagne 3,32% à 23,33 euros. L'opérateur a dégagé un bénéfice net de 3,2 milliards d'euros en 2003, contre une perte de 20,73 milliards un an plus tôt. Après une année blanche, le groupe reprend le service du dividende avec un coupon de 0,25 euro. CAI Cheuvreux a intégré le titre dans sa liste des "best picks" du secteur des télécoms en Europe. Enfin, son PDG Thierry Breton a déclaré ce matin que la privatisation n'est pas à l'ordre du jour, démentant ainsi une OPE imminente sur Wanadoo.La spéculation reprend sur Alstom. Le titre gagne 11,27% à 2,27 euros. Le groupe a pourtant démenti être sur le point de remporter un important contrat de TGV en Chine. Selon la direction, l'appel d'offres n'a toujours pas été lancé.Dassault Systèmes prend 1,72% à 36,69 euros après l'annonce d'un contrat avec Boeing pour la livraison de logiciels liés au développement de son 7E7 Dreamliner. Ce contrat, auquel IBM est également associé, est estimé à plusieurs dizaines de millions de dollars sur environ trois ans.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.