Le CAC 40 limite ses pertes sur la fin

Grande volatilité aujourd'hui. Le CAC 40 a oscillé entre un plus haut de séance de 3.751 points et un plus bas de 3.696 points, creux touché en début d'après-midi, à la suite de la publication d'une inflation plus forte que prévu en mars aux Etats-Unis, renforçant les récentes craintes de relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis.Finalement, les investisseurs sont revenus à de meilleurs sentiments. Le CAC 40 réduit ses pertes sur la fin, -1,15% à 3.731,43 points, profitant de la remontée des marchés américains (+0,10% pour le Dow Jones et +0,23% pour le Nasdaq). A Londres, le Footsie recule de 0,67% à 4.485 points et, à Francfort, le Dax cède 1,44% à 4.012 points.Seconde statistique du jour, le déficit commercial des Etats-Unis. Il s'est contracté à 42,09 milliards de dollars après avoir atteint le record de 43,46 milliards (révisé de 43,06) en janvier. Les analystes tablaient sur une réduction à 42,50 milliards de dollars. L'euro fait les frais de ces chiffres. Il revient à 1,1937 dollar et a même touché un plus bas à 1,1868 dollar.Bien orienté toute la journée, Thomson accélère sur la fin. Le titre finit en tête du CAC 40 et gagne 4% à 16,39 euros. Le fabricant d'électronique grand public a réalisé un chiffre d'affaires de 1,85 milliard d'euros au premier trimestre 2004, en baisse de 1,4%. A taux de change constant, l'activité progresse de 6,1%. Thomson confirme ses objectifs de croissance annuelle de 4% du chiffre d'affaires à taux de change constant, de 40% de l'excédent brut d'exploitation, et de 8 à 9% de la marge opérationnelle.Danone se comporte également très bien. Le titre progresse de 2,42% à 139,40 euros. Le groupe agroalimentaire a annoncé une hausse de 5,7% de son chiffre d'affaires, à 3,41 milliards d'euros, au premier trimestre. A périmètre et taux de change constants, la progression est de 9,8%. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe agroalimentaire confirme ses objectifs d'une croissance organique de 5 à 7% de son chiffre d'affaires et d'environ 40 points de base de sa marge opérationnelle.Arcelor et Alcatel réduisent légèrement leurs pertes. Le premier perd 3,01% à 14,49 euros. Les analystes craignent que la raréfaction des matières premières ne pèse sur la productivité du groupe, d'autant que la hausse des prix de l'acier pourrait constituer un frein à ses ventes. Le second abandonne 2,82% à 13,42 euros, pénalisé par les prévisions décevante d'Intel pour le deuxième trimestre. Le numéro un mondial des microprocesseurs table sur une baisse de 2% de ses ventes. Son bénéfice net a augmenté de 89% au premier trimestre. STMicroelectronics cède 1,12% à 19,37 euros.Sur le SRD, Seb décroche de 3,95% à 102 euros. Le chiffre d'affaires du groupe de petit électroménager a diminué de 7%, à 490 millions d'euros, au premier trimestre. A taux de change constant, il recule de 4,6%.EADS corrige de 2,21% à 19,44 euros. Cathay Pacific Airways a confirmé la commande de six Airbus A330. Suez lâche 0,75% à 17,22 euros. Le groupe de services aux collectivités chercherait à obtenir un prêt syndiqué de 4 milliards d'euros pour refinancer sa dette existante, selon des sources bancaires. Une opération qui ravive la rumeur d'une opération sur les actionnaires minoritaires d'Electrabel, rumeur pourtant démentie la semaine dernière par Suez.Enfin, Adecco confirme qu'il publiera bien ses comptes 2003 le 20 avril prochain comme prévu, contrairement à ce que laissait entendre le Financial Times. En revanche, le groupe de travail temporaire ne tiendra pas de conférence de presse. En baisse de près de 4% ce matin, le titre finit en hausse de 0,40% à 45,10 euros.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.