Le vert est mis !

Petits volumes mais grands effets. La première séance de l'année, ce vendredi 2 janvier, aura beau s'être déroulée dans de maigres échanges, s'élevant péniblement à 1,5 milliard d'euros, le résultat est là : le CAC 40 a inscrit un nouveau record depuis 17 mois, à savoir le mois d'août 2002, venant allègrement tutoyer les 3.600 points. L'indice ISM manufacturier américain est venu faire pétiller l'ambiance déjà plutôt festive sur les marchés.Nouvel an, nouvelle ère? Cette belle humeur sera-t-elle pérenne? Les rares intervenants présents mercredi avaient déjà pu sabler le champagne pour fêter le millésime 2003, première année positive depuis 1999. Il y a un an déjà, les investisseurs avaient démarré les transactions de janvier en trombe, résolument dans le vert, là aussi une première depuis 1999. Mais l'adage boursier veut que le score du mois de janvier dans son entier donne le "la" des marchés pour l'année. Et force est de constater que le proverbe avait tort : négatif, ce mois de janvier 2003 n'a pas empêché le CAC 40 d'aligner un joli gain de 16% au 31 décembre. Une année il est vrai totalement atypique et coupée en deux, passant du pessimisme le plus noir, avec une baisse de 25% en huit semaines, à l'optimisme forcené, qui s'est traduit par un époustouflant rebond de 50% au cours des neuf mois suivants. On prend les mêmes et on recommence... ou presque. En tête des hausses de l'indice phare de la Bourse parisienne vendredi, se hissaient principalement les vedettes de l'année 2003 : Alcatel et Cap Gemini, deux rescapés d'un cru 2002 catastrophique, et les financières, comme AGF et Axa, toujours très recherchées. La diminution de la prime de risque, montée à des niveaux insensés l'an passé, peut-elle seule compenser la dégringolade persistante du dollar? Les groupes européens vont-ils pouvoir augmenter leurs bénéfices en dépit de cette douloureuse épine dans leurs pieds? De nouveaux scandales à la Parmalat ne risquent-ils pas de plomber le moral et la confiance des investisseurs du Vieux continent? "La reprise, la reprise !", semblent scander les adorateurs du taureau, totem des marchés haussiers. Et si l'accélération de la reprise économique nous faisait enfin voir la vie en rose et oublier les mauvais démons de ces trois dernières années? Que 2004 exauce tous vos veux boursiers!

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.