Wall Street clôture en baisse

En effet, l'économie américaine a créé 288 000 emplois au mois d'avril contre 172 000 attendus, en moyenne, par les économistes. Le taux de chômage recule, lui, de 5,7% au mois de mars à 5,6%. Ces bons chiffres conjugués à une nouvelle hausse du pétrole, le baril ayant franchi le seuil des 40 dollars, laissent supposer que la Réserve Fédérale sera amenée à remonter ses taux d'intérêt plus tôt que prévu. Le Dow Jones clôture en baisse de 1,21% à 10.117,34 points. Le Nasdaq Composite recule de 1,02% à 1.917,96 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 1,37% à 1.098,69 points.Du côté des valeurs, on retiendra Krispy Kreme Doughnuts, qui s'effondre de 29,21% à 22,51 dollars. Le fabricant de beignets a revu à la baisse ses perpectives de résultats pour le premier trimestre et pour l'ensemble de l'exercice en raison du désintérêt pour sa gamme de produits destinée à la grande distribution. Krispy Kreme Doughnuts table désormais, hors éléments exceptionnels, sur un bénéfice par action de 23 cents pour le premier trimestre et de 1,04 à 1,06 dollar pour l'ensemble de son exercice. Les analystes attendaient, respectivement, 27 cents et 1,17 dollar par titre. Dans le secteur des jeux vidéos, Activision recule de 2,36% à 15,31 dollars. L'éditeur a publié ses résultats pour le quatrième trimestre. Les revenus sont en hausse à 162,9 millions de dollars contre 125 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices ressortent à 6,7 millions de dollars, ou 4 cents par action, contre une perte de 8 millions de dollars, ou 6 cents par action, un an plus tôt et un bénéfice d'un penny par action attendu par les opérateurs. Activision profite de cette publication pour indiquer tabler, pour le trimestre en cours, sur des revenus de 170 millions de dollars et sur un bénéfice par action de 4 cents. Pour l'ensemble de l'exercice 2005, l'éditeur table sur un chiffre d'affaires de 1,05 milliard de dollars pour un bénéfice par titre de 64 cents. Dans le secteur des semi-conducteurs, Nvidia progresse de 0,78% à 22,08 dollars. Le fabricant de cartes graphiques a publié ses chiffres pour le premier trimestre. Les revenus sont en hausse à 471,9 millions de dollars contre 405 millions de dollars il y a un an. Les bénéfices s'inscrivent également en hausse à 21,3 millions de dollars, ou 12 cents par action, contre 19,7 millions de dollars un an plus tôt. Pour le trimestre en cours, le fabricant précise qu'il anticipe un chiffre d'affaires de l'ordre de 500 millions de dollars. Pixar est en repli de 3,39% à 63,82 dollars. Les studios spécialisés dans les films d'animation ont publié des résultats en hausse pour le premier trimestre. Les revenus sont en hausse à 53,8 millions de dollars contre 18,7 millions de dollars il y a un an. Les bénéfices s'inscrivent en hausse à 26,7 millions de dollars, ou 46 cents par action, contre 8,2 millions de dollars, ou 15 cents par titre, l'année dernière à la même époque et 39 cents attendus, en moyenne, par les investisseurs.Enfin, dans le secteur bancaire, Citigroup est en baisse de 1,66% à 46,72 dollars. Le groupe bancaire souffre des commentaires de Bear Stearns, qui ajoute le titre à sa liste de valeurs suivies avec une recommandation prudente à "Sousperformer". La banque d'affaires souligne qu'il est difficile, à l'heure actuelle, pour Citigroup de procéder à des acquisitions aux Etats-Unis. En effet, les dernières opérations se sont réalisées sur une base de 18 fois les bénéfices alors que le titre Citigroup se valorise actuellement seulement 12 fois les profits 2004, ce qui rend les futures acquisitions plus difficiles à structurer. Sur le marché des changes, le dollar est en forte hausse après la publication des très bons chiffres de l'emploi. La devise européenne finit la séance en repli, sous la barre des 1.19, à 1,1893 contre 1,2077 la veille. Même tendance pour la devise japonaise, qui clôture en forte baisse, au-dessus du seuil des 112 yens pour un dollar, au plus bas depuis 12 mois, à 112,22 contre 109,77 jeudi.Sur les marchés obligataires, les taux se tendent fortement et sont au plus bas depuis le 9 juillet 2002 dans la crainte de voir la Réserve Fédérale relever ses taux d'intérêts dès le mois de juin. Le rendement du 2 ans finit la séance à 2,61% contre 2,37% la veille. Le 5 ans clôture à 3,93% contre 3,70% jeudi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 16 points de base à 4,76%.A New-York, Jean-François VouillotCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.