La progression du CAC 40 freinée par la hausse du pétrole

Après un début de séance en légère baisse, le marché parisien s'est rapidement redressé et a gagné plus de 1% en milieu de journée après la décision unilatérale de l'Arabie Saoudite d'augmenter sa production. Le président de l'Opep a par ailleurs déclaré qu'il était favorable à un relèvement du plafond global de l'organisation, mais aucune décision n'est attendue avant la réunion du 3 juin prochain. Seulement, en fin d'après-midi, le baril de pétrole repartait à la hausse, touchant les 41 dollars sur le marché américain alors que les analystes estimaient que l'augmentation annoncé de la production ne serait pas suffisante compte tenu de la demande actuelle. A la clôture, le CAC 40 gagne encore 0,6% à 3.628 points dans un volume d'affaires de 2,85 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie perd 0,05% à 4.428 points et, à Francfort, le Dax progresse de 0,94% à 3.867 points. Sur le front des valeurs, Alstom bondit de 5,45% à 1,16 euro. Un accord entre Paris et Bruxelles sur le dossier d'ici à mercredi n'est pas exclu, selon une source proche du groupe français citée par Reuters. La Commission européenne a prévenu ce matin qu'Alstom devra trouver des partenaires industriels dans un délai fixé par Bruxelles pour que l'aide de l'Etat français puisse être approuvée. Selon le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, Siemens, déjà intéressé par les turbines du Français, prépare en outre une offre de rachat du pôle transports. Le journal ajoute que cette offre pourrait n'être qu'une tactique en vue de faire accepter à Alstom un compromis pour la création de partenariats entre les deux groupes.En baisse ce matin, Air France perd 0,62% à 12,73 euros. CSFB a ramené son objectif de cours sur le titre de 21,30 à 18,30 euros, tout en maintenant son opinion à "surperformance". KLM a annoncé ce matin que ses actionnaires avaient apporté 96,33% de leurs titres à l'offre publique d'échange lancée par Air France.Seule et unique baisse du CAC 40, Vinci recule de 1,92% à 79,1 euros, tandis qu'Eiffage cède 0,78% à 63,7 euros. Les deux groupes de BTP ont participé à la construction de la jetée qui s'est effondrée hier à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.Rexel perd 1,76% à 33,99 euros. Le groupe de distribution de matériel électrique a annoncé une hausse de 4,1%, à 552 millions d'euros, de son chiffre d'affaires au mois d'avril. La filiale de Pinault-Printemps-Redoute précise que son activité a progressé de 1,8% en Europe et de 2,6% en France. Rexel a tenu son assemblée générale ce matin.Total, qui a effacé ses pertes initiales, gagne 1,98% à 154,30 euros. Les analystes estiment que, au niveau actuel, les cours du pétrole restent favorables au groupe. Par ailleurs, Total procède aujourd'hui au paiement d'un dividende de 4,70 euros. EADS perd 0,99% à 19,92 euros. La compagnie aérienne allemande Lufthansa a présenté un projet d'augmentation de capital d'au moins 750 millions d'euros destiné à financer l'achat de très gros porteurs Airbus A380. Eurotunnel recule de 5,26% à 0,36 euro. Les banques créancières de l'opérateur du tunnel sous la Manche ont refusé leur soutien au lancement d'une filiale fret envisagé par le groupe, Europorte 2, rapporte La Tribune.Enfin, Infogrames abandonne 2,75% à 2,48 euros alors que l'éditeur de jeux vidéos doit publier jeudi ses résultats annuels. Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.