Paris stable, Wanadoo star du jour

Bien orienté en début de journée, le marché parisien a marqué le pas en début d'après-midi avant d'effacer une partie de ses gains lors de l'ouverture mitigée des places américaines. Vers 17 heures, la Bourse de Paris est passée en territoire négatif alors que le Nasdaq abandonnait 0,7%. Au final, le CAC 40 clôt la journée sur une baisse symbolique de 0,06% à 3.731,15 points. Les échanges totalisent 4,19 milliards d'euros sur le SRD, dont 2,66 milliards sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,14% à 4.521 points et, à Francfort, le Dax perd 0,18% à 4.066 points. Sur le marché des changes, le dollar s'échange à 1,2575 pour 1 euro, contre 1,2538 à New-York vendredi soir.L'actualité financière est à mettre à l'actif des opérateurs télécoms et des fournisseurs d'accès à Internet. Outre l'annonce par France Télécom d'un projet de rachat des minoritaires de Wanadoo, le néerlandais KPN a indiqué que la logique d'un rapprochement avec le britannique mmO2 demeure intacte malgré le rejet de son offre par ce dernier. Fort d'un solide bénéfice annuel, KPN a d'ailleurs laissé entendre qu'il pourrait lancer une offre hostile sur le deuxième opérateur mobile britannique. La spéculation entoure également Equant en anticipation du rachat de ses minoritaires par France Télécom. On notera enfin la hausse de T-Online, filiale d'accès à Internet de Deutsche Telekom, des professionnels signalant que l'opération lancée par France Télécom sur Wanadoo conduit à réévaluer l'ensemble du secteur.Plus forte baisse du CAC 40, France Télécom recule de 2,85% à 22,12 euros. L'opérateur a annoncé le lancement d'une offre mixte sur les minoritaires de Wanadoo. Le titre de ce dernier bondit de 15,48% à 8,73 euros, prenant ainsi la tête du SRD. A titre principal, France Télécom propose 7 de ses propres actions plus 195 euros pour 40 actions Wanadoo. Il propose, à titre subsidiaire, 8,86 euros par action Wanadoo ou 7 actions France Télécom pour 18 Wanadoo. L'offre pourrait s'ouvrir le 9 mars pour s'achever le 13 avril. Par ailleurs, France Télécom indique qu'il projette d'introduire en Bourse entre 30 et 40% du capital des Pages Jaunes au deuxième trimestre. Un complément de prix à l'offre de Wanadoo pourra être envisagé en fonction du prix d'introduction des Pages Jaunes. Autre filiale de France Télécom, Equant avance de 4,24% à 8,60 euros en anticipation du rachat par l'opérateur du solde du capital qu'il ne détient pas encore.Sanofi-Synthélabo gagne 0,36% à 56 euros et Aventis perd 0,73% à 61,1 euros. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a accepté de reporter la date de clôture de l'offre hostile du premier sur le second.Peugeot monte de 1,14% à 40,90 euros, Deutsche Bank a relevé sa recommandation sur le titre de "conserver" à "acheter". Renault prend 0,18% à 56 euros. Michelin s'adjuge 2,33% à 39,60 à la veille de la publication de ses comptes annuels. Total s'apprécie de 1,16% à 147,80 euros. Le groupe pétrolier devrait signer cette année avec l'Algérien Sonatrach un accord pour la création d'une coentreprise au Moyen-Orient, selon l'agence de presse de l'Opep.EADS gagne 0,8% à 17,45 euros alors que le salon aéronautique de Singapour ouvrira ses portes demain. Qatar Airways a par ailleurs annoncé avoir obtenu auprès de plusieurs banques un financement d'un milliard de dollars en vue de l'acquisition de 13 Airbus.Soitec progresse de 11,56% à 5,21 euros. Le groupe a annoncé ce matin avoir signé un accord de licence pour sa technologie "Smart cut" avec Siltronic, l'un des tous premiers fabricants de plaques de silicium au monde.Rhodia recule de 1,68% à 3,51 euros. Le président de Total, Thierry Desmarest, a déclaré au quotidien suisse Finanz und Wirtschaft qu'il n'était pas intéressé par une alliance de son pôle chimique avec Rhodia. Le groupe pétrolier a annoncé jeudi la scission d'Ato en vue de la rendre indépendante à terme.Enfin, Vivarte est stable à 39,63 euros. PAI Partners a racheté 54% du groupe d'habillement et de chaussures au prix de 40 euros par action. Cette annonce fait suite à un accord signé le 26 janvier avec NR Atticus, la famille Descours et le fonds américain Wyser-Pratt portant à l'époque sur 68% du capital. PAI Partners devrait prendre le contrôle effectif de Vivarte à la fin du mois d'avril, après avis des autorités de la concurrence. Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.