Une séance sans grand relief

Après une première partie de séance mitigée, un temps en hausse, un temps en baisse, les marchés d'actions européens ont retrouvé des couleurs dans l'après-midi, après la publication des dernières statistiques américaines. L'annonce du rebond de l'indice de confiance des consommateurs américains à 92,9 en avril, marquant ainsi sa première hausse en trois mois, et la hausse de 5,7% des ventes de logements au mois de mars ont permis au marché parisien de revenir sur les 3.800 points avant de retomber en fin de séance alors que l'euro se raffermissait face au billet vert pour s'échanger à 1,1919 pour un euro, contre 1,1882 hier soir. A la clôture, le CAC 40 concède 0,09% à 3.782 points dans un volume d'affaires de 3,88 milliards d'euros. A Londres, le Footsie prend 0,09% à 4.575 points et, à Francfort, le Dax prend 0,2% à 4.134 points.Sur le plan économique, la croissance du PIB de la France en 2003 a été révisée en hausse de 0,2% à 0,5%. Par ailleurs le nombre de permis de construire délivrés dans l'Hexagone a progressé de 19,4% au premier trimestre 2004, soit une hausse de 12,1% sur un an. Concernant la zone euro, la balance des paiements courants a dégagé un excédent de 5,8 milliards d'euros en février, après un déficit de 4,4 milliards en janvier. Enfin, les six grands instituts économiques allemands ont annoncé tabler sur une croissance de 1,5% du PIB en 2004 et 2005.Côté valeurs, Alstom progresse de 6,51% à 1,80 euro. Le groupe a confirmé avoir obtenu un moratoire de ses banques pour renégocier ses conditions de crédit. La Tribune rapporte ce matin que les banques et l'Etat pourraient convertir une partie de leurs créances en capital. L'entrée d'Areva au tour de table du groupe d'énergie et de transport est également à l'étude, selon le quotidien. Areva recule de 2,25% à 221,9 euros.Aventis perd 0,56% à 62,25 euros et Sanofi-Synthélabo cède 1,25% à 51,4 euros. La Commission européenne a donné son feu vert sous conditions au rachat du premier par le second pour 55 milliards d'euros. La nouvelle entité devra notamment faire des concessions sur plusieurs médicaments en France, au Royaume-Uni et en Belgique. CSFB a relevé son opinion sur Sanofi de "neutre" à "surperformance" avec un objectif de cours à 61 euros. Enfin, Jean-François Dehecq, le président de Sanofi, a annoncé que la fusion devrait être opérationnelle au début de l'année prochaine.Michelin avance de 1,81% à 40,43 euros. Le fabricant de pneumatiques a annoncé une hausse de 3,9%, à 3,79 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Hors effet de change, l'activité progresse de 9,5%.Renault reprend 1,98% à 64,25 euros. UBS a relevé sa recommandation sur le titre de "neutre" à "achat". Le constructeur automobile publiera son chiffre d'affaires trimestriel après la clôture.Carrefour gagne 1,33% à 40,38 euros. Le groupe a confirmé devant ses actionnaires ses objectifs 2004 d'une croissance à deux chiffres de son bénéfice par action et d'une hausse de 6% de son chiffre d'affaires à taux de changes constants. Le président du groupe a en outre répété sa prévision de réduire la dette nette de 500 millions d'euros.Alcatel perd désormais 0,22% à 13,42 euros. L'équipementier télécom a remporté un contrat de 50 millions de dollars pour le déploiement d'un réseau mobile en Russie et en Ukraine.Essilor perd 0,58% à 49,51 euros. Le leader mondial de l'optique ophtalmique a fait état d'une croissance de 9,9% de son chiffre d'affaires du premier trimestre à 569,4 millions d'euros.Meilleure performance de l'indice hier, EADS prend 1,35% à 21,8 euros. Dans un entretien accordé aux Echos, Philippe Camus, le coprésident du groupe d'aéronautique et de défense, s'inquiète des économies prônées par le gouvernement en matière de crédits militaires. Il indique par ailleurs qu'EADS s'intéresse à un renforcement de ses activités dans le secteur naval militaire.Thales perd 0,88% à 31,72 euros. Le groupe pourrait déposer une offre sur le pôle construction navale du britannique BAE Systems, rapporte le Telegraph en citant des sources proches du groupe de défense français. Ce dernier pourrait s'associer à un autre groupe pour présenter son offre, ajoute le quotidien, qui précise que BAE n'avait pas arrêté sa décision quant à la cession ou non de tout ou partie de sa division navale.Sagem perd 0,21% à 93 euros. Le groupe a annoncé avoir remporté l'appel d'offres pour développer le système d'exploitation de la nouvelle carte Vitale. Le montant du contrat n'est pas précisé.Enfin, Saint-Gobain qui publie son chiffre d'affaires trimestriel après la clôture, recule de 0,16% à 43,92 euros.Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.