Le CAC repasse sous les 3.700 points

Mitigé dans le courant de la matinée, le marché parisien a pris lentement le chemin de la baisse dans l'après-midi alors que les investisseurs étaient indécis entre la décrue des cours du pétrole sous les 37 dollars et la perspective d'un durcissement de la politique monétaire de la Fed. Mais en fin d'après-midi, le recul de près de 1% du Nasdaq a conduit les opérateurs à s'alléger, faisant tomber l'indice phare de la Bourse de Paris sous la barre psychologique des 3.700 points.A la clôture, le CAC 40 abandonne 0,65% à 3.699,29 points dans un volume d'affaires de 3,1 milliards d'euros. A Londres, le Footsie perd 0,34% à 4.489 points et, à Francfort, le Dax perd 0,53% à 3.997 points. Sur le marché des changes, le dollar se reprend vivement à 1,2104 pour 1 euro, après avoir touché un plus bas de deux semaines à 1,2351 hier.Sur le plan économique, l'Allemagne a vu son excédent commercial se contracter à 14,6 milliards d'euros en avril, contre 16,6 milliards en mars. Les prix de détail ont par ailleurs augmenté de 0,2% en mai outre-Rhin, soit une hausse de 2% sur un an. En Grande-Bretagne, le déficit commercial s'est creusé à 4,565 milliards de livres en avril, contre 4,15 milliards un mois plus tôt. En revanche, la production industrielle britannique a rebondi de 0,7% en avril, donnant une hausse de 0,5% sur un an. Enfin, les stocks des grossistes ont diminué de 0,1%, en avril aux Etats-Unis, après une hausse de 0,5% (révisé de +0,6%) en mars. Les ventes des grossistes ont en revanche progressé de 0,8% après une hausse de 2,9% (révisé de +2,7%) le mois précédent.Parmi les valeurs, Arcelor abandonne 2,16% à 13,61 euros, enregistrant ainsi le plus fort recul du CAC. Egalement à la peine, Lafarge abandonne 2,03% à 70,1 euros. TF1 recule de 0,87% à 26,08 euros sous l'effet de prises de bénéfices. Le groupe de télévision a annoncé une hausse de 17,3% de son bénéfice au premier trimestre, à 69,9 millions d'euros. La marge opérationnelle est ressortie à 18,7%, en hausse de 3,3%. Les recettes publicitaires s'apprécient de 6,1% à 425,10 millions d'euros. TF1 table sur une croissance du chiffre d'affaires publicitaire net de l'antenne TF1 de 5% à 6% au premier semestre.Capgemini plie de 0,58% à 31,58 euros alors qu'UBS a abaissé son opinion sur le titre de la SSII d' "achat" à "neutre", tout en maintenant son objectif de cours à 36 euros. Alcatel termine finalement en repli de 0,35% à 11,32 euros après un recul de 2,41% mardi.Total cède 1,26% à 156,9 euros dans le sillage de la correction des cours du pétrole, désormais à leur plus bas de deux semaines. En revanche, Air France progresse de 0,15% à 13,37 euros et EADS de 1,49% à 20,49 euros, signant ainsi la plus forte hausse du CAC 40.Thales progresse de 0,76% à 29,05 euros alors que la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, a déclaré à La Tribune qu'elle privilégie une alliance entre la Direction des Chantiers Navals (DCN) et le groupe de défense plutôt qu'entre cette dernière et les chantiers de l'Atlantique, filiale d'Alstom.Euro Disney progresse de 2,86% à 36 centimes d'euro. Le groupe de loisirs a annoncé avoir conclu un protocole d'accord avec ses créanciers sur la restructuration de sa dette. Cet accord prévoit de nouveaux financements en dette et en fonds propres, mais aucun montant n'est indiqué. L'accord sera soumis à l'approbation de l'ensemble des créanciers d'ici au 31 juillet.Neopost cède 2,43% à 47,75 euros. Le spécialiste du traitement du courrier a vu son chiffre d'affaires reculer de 4,8%, à 183,5 millions d'euros, au premier trimestre. Hors effet de change, l'activité se contracte de 0,4%. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe confirme sa prévision de croissance organique de 2% à 3%, et d'une marge opérationnelle d'au moins 22%, contre 20% en 2003-2004.Groupe Partouche gagne 2,48% à 16,5 euros. Le groupe de casinos a fait état d'une croissance de 7% de son chiffre d'affaires du premier semestre, à 226,2 millions d'euros. Partouche ajoute qu'il a rejeté les offres de rachat des fonds d'investissement Permina et Cinven à 18 euros par action.Enfin, la cotation de Société Foncière Lyonnaise (SFL) est différée. La Société Générale a cédé sa participation de 7,2% dans le capital de SFL à l'espagnol Colonial au prix de 38 euros par action. Foncière Lyonnaise ajoute qu'Aviva (31,3%), Exor (10%) et Grovesnor (7,1%) ont également cédé leurs participation à Colonial. Ce dernier annonce le dépôt, dans deux semaines, d'une offre publique d'achat sur le solde du capital au prix de 38 euros par action. L'action SFL a clôturé mardi sur un dernier cours de 35,15 euros.Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.