Une hausse symbolique de 0,08%

Après une ouverture en baisse ce matin, la Bourse de Paris est rapidement passée dans le vert et a culminé à 3.638 points après l'annonce du relèvement des taux directeurs de la banque d'Angleterre et du statu quo observé par la BCE. Puis, dans le sillage des places américaines, la Bourse de Paris a effacé ses gains, passant même dans le rouge avant de se reprendre en toute fin de séance. A la clôture, le CAC 40 gagne 0,08% à 3.610,31 points. Ailleurs en Europe, les indices sont un peu moins bien orientés. A Francfort, le Dax perd 0,37%, tandis qu'à Londres, le Footsie recule de 0,37%.Sur le front des changes, l'euro reprend de la hauteur, à 1,2605 dollar, contre 1,2531 hier soir, les opérateurs ne croyant guère à l'adoption de mesures susceptibles de raffermir le billet vert lors du prochain G7.Côté statistiques, les inscriptions au chômage ont augmenté de 17.000 à 356.000 aux Etats-Unis durant la semaine achevée le 31 janvier, là où les économistes attendaient 340.000 demandes. La productivité non-agricole a progressé de 2,7% au quatrième trimestre aux Etats-Unis, après une hausse de 9,5% au trimestre précédent. En Europe, le moral des ménages est remonté en France, tandis qu'en Allemagne le taux de chômage s'est accru. Dans la zone Euro, les ventes au détail ont baissé de 1,9% en novembre.Du côté des nombreuses publications du jour, Alcatel perd 2% à 12,27 euros. L'équipementier télécom a vu sa perte se réduire à 1,94 milliard d'euros l'an dernier, après un déficit de 4,47 milliard en 2002. Le résultat d'exploitation est bénéficiaire de 332 millions d'euros, contre une perte de 727 millions un an plus tôt. Alcatel pense que son résultat par action avant amortissement des écarts d'acquisition devrait être positif pour l'ensemble de 2004 "avec un premier trimestre déjà proche de l'équilibre". Par ailleurs, le groupe devrait annoncer prochainement sa décision concernant ses activités de fibres optiques et de fabrication de téléphones mobiles. Les premières sont notamment convoitées par Nexans.A l'inverse, Pernod Ricard progresse de 3,39% à 93 euros. Le groupe a enregistré une progression de 26,9%, à 3,53 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires en 2003. L'activité vins et spiritueux ressort à 3,41 milliards d'euros, contre 3,4 milliards, freinée par un effet devise négatif de 8,3%. Le groupe vise une hausse d'environ 5% de son résultat net courant 2003 en dépit "des effets devises et périmètres défavorables".BNP Paribas cède 1,39% à 49,5 euros. La banque a annoncé une progression de 14,1% à 3,76 milliards d'euros, de son bénéfice net en 2003. Le résultat brut d'exploitation ressort en hausse de 21,1% à 1,45 milliard d'euros et le produit net bancaire croît de 6,8% à 17,93 milliards d'euros. La banque propose un dividende net de 1,45 euro, en hausse de 21%. Pour 2004, le directeur général Baudoin Prot indique que "en l'absence de choc majeur, le groupe devrait enregistrer une progression de ses résultats".Aventis perd 0,32% à 61,95 euros. Le groupe pharmaceutique a enregistré une croissance de 17,5%, à 2,44 milliards d'euros, de son bénéfice net en 2003. Le groupe dit prévoir le lancement de quatre nouveaux produits cette année. Il ajoute qu'il table au total sur 10 nouveaux "block busters" (médicament dépassant le milliard de dollars de chiffre d'affaires) potentiels. Aventis prévoit de céder des actifs pharmaceutiques non stratégiques représentant un chiffre d'affaires de 1,5 milliard d'euros. Enfin, le groupe table sur une croissance de l'ordre de 15% de son bénéfice par action cette année, et sur une hausse de 10 à 11% de son chiffre d'affaires entre 2005 et 2007. En marge de la présentation des résultats, Igor Landau a réaffirmé que le groupe explore toutes les options pour contrer l'offre hostile de Sanofi-Synthélabo. Vivendi Universal gagne 1,7% à 20,9 euros. Le groupe de communication et de média a vu son chiffre d'affaires annuel reculer de 56,1% à 25,48 milliards d'euros. Hors cessions de Veolia Environnement et du pôle édition, le chiffre d'affaires recule de 10%, et de 3% à taux de change constant.France Télécom perd 0,24% à 22,24 euros. Goldman Sachs est passé de "Surperformance" à "performance en ligne" sur le titre au lendemain de la publication du chiffre d'affaires annuel de l'opérateur.Dassault Systèmes gagne 0,44% à 34,21 euros. Le spécialiste des logiciels d'aide à la conception a annoncé une hausse de 10,3% de son résultat net au quatrième trimestre, à 58,7 millions d'euros. Le chiffre d'affaires s'établit à 227,8 millions d'euros, contre 224,4 millions. Le groupe précise que ces chiffres s'entendent hors coûts d'acquisition. La société confirme en outre son objectif d'une croissance de 6 à 7% du chiffre d'affaires à taux de changes constants en 2004.Rhodia progresse de 5,19% à 3,85 euros. Le groupe de chimie devrait annoncer la semaine prochaine la cession de ses activités dans les additifs au danois Danisco, rapporte Le Figaro économie, qui ajoute que l'opération pourrait s'effectuer pour un montant de 250 à 300 millions d'euros.Ingenico s'octroie 6,48% à 12 euros. Le spécialiste des solutions de paiement électronique a enregistré une croissance de 21%, à 195 millions d'euros, de son chiffre d'affaires au second semestre par rapport au premier.Enfin, SR Teleperformance prend 4,96% à 18,62 euros. Le groupe a annoncé que sa filiale américaine a été sélectionnée par IBM dans le cadre d'un contrat de services d'une durée de cinq ans auprès de l'opérateur télécom américain Sprint. Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.