Le CAC 40 finit au plus bas de la séance

En grande forme ce matin, la Bourse de Paris termine la journée en roue libre. A croire que la publication d'un indice de confiance du consommateur américain, au somment depuis juillet 2002, à 96,8 au mois de janvier, était largement dans les cours. Sur le marché des changes, l'euro remonte à 1,2627 dollar, expliquant également le ralentissement des marchés européens. Après être monté à 3.724 points, le CAC 40 gagne finalement 0,59% à 3.697,42 points, dans un volume d'affaires de 4,95 milliards. A New York, les indices restent insensibles à la confiance du consommateur. Le Dow Jones recule de 0,32% à 10.667 points et le Nasdaq perd 0,83% à 2.135 points. A Londres, le Footsie grignote 0,03% à 4.447 points et, à Francfort, le Dax gagne 0,14% à 4.134 points, porté dans la matinée par la nouvelle progression de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, ressorti à son plus haut depuis trois ans en janvier.Meilleure performance de l'indice, Suez gagne 3,70% à 16,52 euros. Le titre du groupe de services à l'environnement profite des résultats meilleurs que prévu du producteur italien d'électricité Enel et de l'annonce d'un accord avec EDF pour une ouverture réciproque des marchés de la distribution d'électricité en France et en Belgique. Electrabel, la filiale de Suez, pourra ainsi vendre en France des kilowatts représentant au maximum 12,5% de la production de la centrale EDF du Tricastin. Par ailleurs, selon une source citée par Reuters, la vente de la participation dans M6 pourrait être conclue dans deux à trois semaines.Saint-Gobain s'apprécie de 3,41% à 40,63 euros, soutenu par des recommandations positives à l'approche de la publication des résultats provisoires 2003, jeudi. SG Securities a relevé sa valeur d'équilibre sur le titre de 40 à 46 euros, estimant que l'action du groupe est bon marché par rapport à ses concurrents. ABN Amro reprend la couverture du titre avec une recommandation à l'achat. Objectif 48 euros. Lafarge gagne 0,95% à 68,90 euros, à la veille de la publication de son chiffre d'affaires annuel.Aventis gagne 0,42% à 59,50 euros. Lors d'une conférence téléphonique, la direction du laboratoire pharmaceutique a réaffirmé son opposition au projet d'OPA de Sanofi-Synthélabo. Par ailleurs, Kuwait Petroleum Corp., le premier actionnaire d'Aventis avec 13,5% du capital, a indiqué à Bloomberg qu'il étudiait toujours l'offre d'achat lancée par Sanofi-Synthélabo. Le conseil de surveillance d'Aventis se réunira demain pour examiner la stratégie à adopter face à l'offre hostile de Sanofi-Synthélabo. Aventis a par ailleurs confirmé que les synergies attendues par Sanofi impliqueraient 10.000 à 12.000 suppressions d'emplois. Selon des sources citées par Reuters, le groupe pourrait profiter de la présentation de ses comptes annuels, la semaine prochaine, pour faire le point sur les médicaments en cours de développement. Un rendez-vous initialement prévu en mai. De son côté, Sanofi-Synthélabo reprend 0,73% à 54,90 euros, Smith Barney étant passé de "vendre" à "conserver" sur le titre. L'Oréal cède 1,07% à 64,55 euros. UBS a dégradé le titre d'"achat" à "neutre". Egalement actionnaire de Sanofi, Total gagne 0,14% à 144,70 euros. L'éventuel rapprochement entre les deux laboratoires pharmaceutiques aura moins d'impact négatif sur les comptes du pétrolier que pour L'Oréal qui tire actuellement un quart de ses bénéfices de sa participation dans Sanofi-Synthélabo.Le retour des grandes opérations réveille l'intérêt spéculatif du marché pour les valeurs considérées comme opéables. Faurecia avance ainsi de 8,72% à 67,30 euros porté par des rumeurs récurrentes selon lesquelles Peugeot pourrait réduire ou céder sa participation de 71,5% dans l'équipementier. Peugeot dément sa volonté de vendre sa filiale mais rappelle qu'à terme il pourrait ramener sa participation à 51% contre 71% actuellement.Les titres liés à la téléphonie mobile progressent également. Maison-mère d'Orange, France Télécom gagne 1,18% à 24,87 euros, alors qu'UBS a relevé son objectif de cours sur le titre de 21 à 24 euros. Vivendi Universal (SFR) prend 1,50% à 21,69 euros et Bouygues 0,86% à 29,46 euros. L'autorité de régulation des télécommunications (ART) a annoncé une croissance de 8% du nombre des clients de la téléphonie en 2003. De son côté Bouygues Telecom a dégagé un chiffre d'affaires de 3,28 milliards d'euros en 2003, contre 2,95 milliards un an plus tôt.Casino monte de 1,48% à 75,65 euros. Le groupe de distribution publiera son chiffre d'affaires annuel après la clôture. Carrefour perd encore 0,37% à 40,85 euros, toujours sous pression alors que les analystes sont de plus en plus persuadés que le distributeur ne tiendra pas son engagement de croissance de sa marge opérationnelle pour 2003.EADS monte de 0,27% à 18,75 euros. Actuellement en France, le président chinois Hu Jintao a indiqué ce matin que la compagnie aérienne de son pays a passé commande de 21 avions Airbus. Selon un porte-parole de la filiale d'EADS, il s'agit d'A320.Essilor s'adjuge 7,33% à 46 euros. Le numéro un mondial de l'optique ophtalmique a annoncé une baisse de 1% de son chiffre d'affaires 2003 à 2,11 milliards d'euros. L'effet de change a été négatif de 8,8 points sur l'activité annuelle. Essilor confirme que son objectif de marge opérationnelle de 16% sera dépassé pour avoisiner 17%.Vivarte cède 0,90% à 39,59 euros. Le groupe d'habillement et de chaussures a annoncé que ses principaux actionnaires ont signé un accord d'exclusivité avec le fonds d'investissement PAI Partners en vue de céder leurs parts représentant 68% du capital, sur la base d'un prix de 40 euros par action, dividende inclus.Olivier PinaudCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.