La Bourse de Paris poussée à la correction

L'annonce du problème comptable chez Adecco, le leader mondial du travail temporaire, et la faiblesse du dollar, qui a touché un nouveau point bas contre euro à 1,2898, ont pesé toute la journée sur les marchés financiers européens. A Paris, le CAC 40 perd 0,41%, à 3.560,10 points, dans un volume d'affaires limité de 3,1 milliards d'euros traités sur le SRD, dont 2,7 milliards sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,37% à 4.449 points et, à Francfort, le Dax recule de 0,50% à 3.995 points. Sur le marché des changes, le dollar reste très nerveux et cote 1,28 pour un euro, après avoir touché un nouveau plancher historique à 1,2898 ce matin. En revanche, à New York, les indices sont dans le vert : le Dow Jones gagne 0,05% à 10.463 points et le Nasdaq 0,41% à 2.095 points.Sur le plan économique, les prix à la production ont augmenté de 0,2% le mois dernier en Grande-Bretagne, soit deux fois plus qu'attendu par les économistes. Sur un an, la hausse ressort à 1,8%. La production industrielle a progressé de 1,3% au mois de novembre en Allemagne, affichant une croissance de 1,1% sur un an. Aucun indicateur américain aujourd'hui.Adecco a perdu jusqu'à 45% avant de se reprendre très légèrement. Le titre chute de 34,64% à 33,79 euros. Le numéro un mondial du travail temporaire a réveillé les "démons" du marché en révélant avoir constaté d'éventuels problèmes de comptabilité, de contrôle et de conformité dans certains pays, notamment en Amérique du Nord. Du coup, le groupe franco-suisse a reporté la publication de ses comptes 2003, initialement prévue le 4 février. Adecco a confié une enquête à un conseiller indépendant. Dans ce contexte, Sodexho baisse de 3,51% à 24,20 euros après avoir frôlé 23 euros ce midi à la suite d'une rumeur sur le présumé "gonflement" du besoin en fonds de roulement de la filiale britannique, à l'origine d'une partie des mauvais résultats du groupe. Rumeur née d'une étude de Citigroup sur les engagements hors bilan, notamment sur la titrisation de créances clients en Grande-Bretagne. La direction de Sodexho Alliance se veut rassurante et rappelle que cette pratique comptable n'est pas nouvelle. L'annonce de ces engagement résulterait en fait du prochain changement de normes comptables.Sensible aux évolutions monétaires, EADS abandonne 2,11% à 17,62 euros, toujours pénalisé par la faiblesse du dollar. Philippe Camus, co-président du groupe, a déclaré au Monde daté de dimanche qu'il projette de développer sa base industrielle dans les zones dollar afin de réduire son exposition aux variations de la devise américaine.Les valeurs technologiques connaissent des fortunes diverse. Alcatel maintient le cap haussier avec un gain de 0,98% à 12,41 euros. Le ministère des Finances a donné son accord à la cession des piles Saft au fonds d'investissement Doughty Hanson. Par ailleurs, CAI Cheuvreux et BNP Paribas ont relevé leur objectif de cours sur la valeur. STMicroelectronics gagne 0,13% à 23,17. Thomson cède 1,51 % à 16,95 euros. L'introduction de son partenaire chinois TCL en Bourse de Shenzen a été sursouscrite près de 86 fois. Bouygues recule de 1,97% à 28,40 euros. CSFB a dégradé le titre de "neutre" à "sous-performance". Selon un de ses confrères, la part de marché de Bouygues Telecom sur les nouveaux abonnés nets aurait baissé à 21% au quatrième trimestre 2003 contre 31,5% auparavant.Sur le SRD, Publicis baisse de 1,57% à 26,40 euros. Maurice Lévy, le président du groupe, a indiqué sur Radio Classique que son groupe devrait dégager cette année une croissance supérieure à celle de 3% attendue pour l'ensemble du marché publicitaire mondial.LVMH cède 1,19% à 58,35 euros. Le groupe de luxe a obtenu gain de cause auprès du tribunal de commerce de Paris dans son conflit qui l'oppose avec le courtier Morgan Stanley. Celui-ci a été condamné à verser une amende de 30 millions d'euros en raison d'analyses financières "déloyales". La banque va faire appel.Sanofi-Synthélabo cède 0,78% à 56,90 euros. SG Securities a dégradé le titre d'"achat" à "conserver" avec une valeur d'équilibre à 61 euros. L'autorité sanitaire américaine, la Food and Drug Administration, a annoncé avoir donné son aval à une prescription étendue de l'Eloxatine, traitement du groupe français contre le cancer du colon.Rhodia progresse de 3,81% à 3,27 euros. Le groupe de chimie aurait décidé de rembourser intégralement les détenteurs américains d'un placement privé de 290 millions de dollars, écrit La Tribune, en précisant que Rhodia ne serait pas pour autant confronté à un problème de liquidité.Areva progresse de 0,97% à 209 euros. Dans un entretien accordé à La Tribune, la présidente du groupe, Anne Lauvergeon, déclare qu'Areva sera prêt dans quelques mois à ouvrir son capital. Elle confirme par ailleurs que les résultats 2003 seront meilleurs que ceux de 2002.Enfin, Bacou-Dalloz avance de 0,99% à 66,05 euros. Le spécialiste des équipements de protection publiera son chiffre d'affaires annuel ce soir.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.